Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ...

Avis des lecteurs


19 août 2020


Entre « bonne » et « mauvaise » dette, Mario Draghi fait la différence

Tant qu’à faire de la dette, il est préférable que celle-ci serve majoritairement à des projets concrets et réalistes à moyen et long terme, sans oublier l’investissement humain. Un capital qui lui aussi a besoin d’être stimulé. C’est cette « bonne » dette qui contribuera à l’avenir de demain a expliqué récemment Mario Draghi.

Michaël S. (IdF)

17 août 2020

La France « masquée » aux premières loges…

Des fois que nous l’ayons oublié, la France tient son rang. Nous sommes le premier pays européen, voire le seul, à anticiper en imposant le port du masque au travail. Et si le gouvernement avait raison, malgré les réticences du patronat.

antonin@

14 août 2020

Économie : un message officiel trompeur qui s’adresse à qui ?

« 3 milliards pour les PME comme soutien à l’investissement et financer l’économie », pour contribuer à la relance ! A qui s’adresse ce message ministériel ? Probablement à ceux qui ignorent tout de l’entreprise et qui se satisferont de voir l’action positive de l’État ! Le ciel m’en tombe sur la tête ! Déjà parler de PME est un non-sens ! S’il s’agit des petites et des moyennes, où sont les TPE, incluses ou ignorées ? Certainement incluses puisque le « Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance recense près de 4 millions sous le label PME , soit 99,9% des entreprises pour 6,3 millions de salariés. Ce qui représente en « arithmétique simple » une aide ponctuelle modulable d’environ 750 € en moyenne par entreprise ! Comment voulez-vous être crédible et ne pas provoquer des colères ?

samcha96@

10 août 2020


Liban : ce que la communication internationale oublie de préciser !

J’ai probablement mal entendu. La communauté internationale à l’initiative de l’ONU et d’Emmanuel Macron s’est mobilisée pour aider le Liban et contribuer aux premiers secours alimentaires et sanitaires… On ne peut que s’en réjouir. Mais j’ai probablement mal entendu ? Cette aide immédiate des 28 pays et des 5 organismes donateurs serait de 252,7 millions d’euros dont 30 millions de la part de la France ! Oui, millions d’euros ! Ces 33 dirigeants du monde n’ont pas honte, ce montant n’est même pas à la hauteur de la masse salariale annuelle du PSG…

marsupilami77@

5 août 2020

Des envahisseurs médicaux permanents sur les ondes

Que font-ils ? Ces envahisseurs médicaux sont sur les radios et les télés tous les jours. Certains Médecins ou professeurs débattent, donnent leurs avis contradictoires, affolants ou rassurants. Mais manifestement, ils ne sont pas au « boulot ». Ils ne sont pas trop occupés. La « soupe médiatique » est trop bonne…

Nathalie P. (IdF)

30 juillet 2020

Propagation du virus, pas de frontières, pas encore de contrôle !

Des points de vue incohérents, difficiles à appréhender. Comment peut-on comprendre les propos officiels et les avis médicaux qui se multiplient parfois totalement contradictoires. La dernière info dans Marianne confirme que la plupart des hospitalisations concernent surtout les personnes françaises ou étrangères entrant sur le territoire. Et les entrées aux aéroports et aux frontières sont encore libres, puisque « le virus ne connait pas les frontières !

laetitia78@

25 juillet 2020


Coronavirus : deuxième vague ou pas ? A chacun son scénario…

En France, deuxième vague ou pas ? Comme ailleurs, nous ne sommes sûrs de rien. Ce qui n’empêche pas les « experts médicaux » de retrouver les « écrans » périphériques et de s’en donner à « cœur joie », tout en flattant leur « ego ». Le « politique » du plus haut niveau à l’élu local ne sait plus comment s’y prendre. Il y en a que ce doute arrange, d’autres qui font semblant de l’ignorer. En attendant le virus est là et on peut à nouveau constater que l’Europe solidaire est aux « abonnés absents » …

Ph.master4@

22 juillet 2020

UE : un accord historique plein de doutes…

Pour ma part, je suis un fan de l’Europe et un fan de l’euro. Je dois dire qu’autant j’apprécie vos interventions sur pas mal de sujets, autant je doute souvent de vos analyses sur l’Europe que je juge trop critiques. A 27, il n’est pas facile d’obtenir l’unanimité, vous avez tendance à l’oublier. Là, a priori satisfait de l’accord obtenu grâce au duo franco-allemand, je commence à avoir des doutes quant à sa consistance face aux nombreux commentaires et avis d’économistes parus dans la presse qui vont même jusqu’à dire qu’il s’agit d’un budget en « trompe l’œil ». Ils affirment même dans les Échos que « la santé, la recherche la défense et le climat sont déplumés ».

Sylvain P. (IdF)

20 juillet 2020

Des milliards et des chiffres pour la relance !

Des dizaines de milliards par « ci », des dizaines par « là » … Les propos et les annonces se multiplient. Politiques, journalistes et commentateurs se mélangent les « pédales ». Le gouvernement sur le « qui vive » : aides, relances, subventions, prêts, report de charges, etc. Pour qui ? Quand ? Comment ? Les mêmes fonds sont décomposés en multiples sommes qui reviennent en « boucle ». Personne n’y comprend plus rien, mais l’impression est favorable. Même l’Union européenne nous accorde des prêts sur notre contribution remboursable pour 2056 !!!

Betacompta45@

15 juillet 2020


Pourquoi nous finissons par ne plus rien y comprendre ?

Après l’intervention du chef de l’État, les réactions sur les chaines périphériques sont telles qu’il est difficile d’apprécier les commentaires des journalistes et des intervenants. Toujours pris dans des cafouillages explicatifs et des interprétations incompréhensibles, ils contribuent à la confusion dans des débats qui n’ont souvent ni queue ni tête. Comment voulez-vous que les français soient satisfaits ? Autant vous contenter de votre propre interprétation…

amelie.com

10 juillet 2020

Du pétrole à l’hydrogène, (l’électrique entre parenthèses)

La voiture électrique a un avenir limité, coûteux et polluant. C’est une illusion écologique destinée à satisfaire des clients non informés, mais écologiquement et politiquement convaincus. Et voilà que l’utilisation de l’hydrogène est en train de s’affirmer ? Encore une fois, l’Allemagne s’est investie dans la recherche technologique à hauteur de 9 Md€ annuel, 90 fois plus que la France.

samcha96@

7 juillet 2020

Ça y est. Le changement est arrivé… A consommer avec modération

Ouf ! Le nouveau gouvernement est apparu. On limite le nombre d’acteurs ? Il passe de 19 ministres à 30, sans parler des secrétaires d’État. Des choix essentiels inchangés pour satisfaire les priorités du moment. C’est vrai qu’on peut faire du neuf avec les mêmes et avec du vieux. Le dilemme est résolu : le changement est arrivé. La France se réinvente pour 2022.

marsupilami77@

2 juillet 2020


Heureusement qu’il est là…

L’explication de texte de notre « devenir » vient de Francfort… Dany CB est à l’ouvrage quotidiennement sur LCI. Après le « Chef », c’est le « chef » qu’il conseille. Avec un peu de « vert » sur le fond dans un avenir proche, il joue « placé » pour sauver la planète et… sa place !

ovedie.net

29 juin 2020

Écologie : vive la démocratie participative par « tirage au sort » !

Le débat sur l’énergie est interdit. Voilà que Fessenheim est arrêté et que le comité « démocratique » pour l’écologie « dirigée » remet sa « copie ». 149 propositions pour 150 participants « encadrés » et on parle de programme du futur pour sauver la planète ou une élection ? 146 seront retenues. La majeure partie d’entre elles confirmées par référendum en 2021 ? Tous les moyens sont bons pour la jeune « Greta » et ses adeptes, y compris ce que l’on osera qualifier de démocratie participative !

Ekologist89@

27 juin 2020

Sanofi répète que la France est au centre de sa stratégie

Pas mal du tout Sanofi. Une visite du Chef de l’État, une rencontre avec le PDG France, un projet concret, des promesses encourageantes. Résultat un peu plus de 1000 suppressions d’emplois envisagées dans la foulée. Vous ne le saviez pas mais c’était prévu. Deux jours plus tard, cela n’empêche pas le PDG Mondial de réaffirmer que la France est au centre de la stratégie de Sanofi.

Betacompta48@

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012