Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ARTICLES DE PRESSE

ARTICLES DE PRESSE


L’actualité, accessible à tous, envahit la toile et les médias dans leur ensemble, Radio, TV et Net confondus. Hebdomadaires et magazines offrent de leur côté des synthèses orientées, destinées à interpeller.

Club Espace 21 pour sa part n’intervient qu’occasionnellement en proposant une revue de presse "choisie et parfois commentée", en lien avec les sujets et les thèmes abordés par Club Espace 21, présentée dans cette rubrique.

Une actualité "commentée"

Un titre peut être factuel sur un événement, des données, des statistiques ou sur un sondage. Un avis ou une interprétation peut alors nous inciter à réagir et faire l’objet d’un commentaire de CE21 dans la rubrique « les avis des lecteurs ».

Février 2023


    Grève du 31 janvier : SNCF, RATP, écoles, raffineries, stations de ski… les perturbations secteur par secteur

    Dans un document confidentiel que nous avons pu consulter, les renseignements territoriaux prévoient autant, voire plus de monde dans les cortèges que le 19 janvier, tout en mettant en garde contre un risque de radicalisation du mouvement.

    La deuxième grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites, prévue mardi 31 janvier, pourrait provoquer de nombreuses perturbations, après le succès des manifestations du 19 janvier.

    Une nouvelle grande journée de mobilisation contre la réforme des retraites et un mardi noir à prévoir ? La première, le 19 janvier, avait mobilisé plus d’un million de manifestants partout en France selon les autorités, deux millions selon les syndicats. À l’approche d’un nouveau mouvement intersyndical et interprofessionnel ce mardi 31 janvier, Le Parisien fait le point sur les perturbations à prévoir secteur par secteur.

    À la SNCF

    Les quatre syndicats représentatifs à la SNCF (CGT Cheminots, SUD Rail, Unsa Ferroviaire et CFDT Cheminots) ont appelé les cheminots à rejoindre « massivement » le mouvement de grève. La SNCF prévoit ainsi de maintenir seulement un TGV sur trois (InOui et OUIGO) au niveau national. Sur l’axe nord, on comptera 2/5 InOui, 1/2 pour l’axe est, 1/4 sur l’axe atlantique et 1/2 pour les trajets vers et depuis le sud-est. Deux OUIGO sur cinq devraient circuler. Pour les voyages entre les régions, la SNCF anticipe 1/3 TGV.

    Le trafic des Intercités sera très fortement dégradé avec aucune circulation prévue, hormis un aller-retour pour les lignes Paris-Clermont, Paris-Limoges-Toulouse et Bordeaux-Marseille. Les Intercités ne rouleront pas dans la nuit de lundi à mardi mais aussi de mardi à mercredi. Seulement deux TER sur dix circuleront, la SNCF invitant les usagers à se renseigner sur l’application SNCF et le site TER. Pour les trains à l’international, si l’Eurostar et le Thalys devraient connaître un trafic quasi-normal, il sera fortement perturbé pour les trains Lyria et avec 1/4 train pour les autres liaisons vers l’étranger.

    À la RATP

    Là encore, l’intersyndicale des transports parisiens a appelé mercredi les salariés à se mettre en grève le 31 janvier. De fortes perturbations sont à prévoir sur l’ensemble des lignes. La RATP prévoit un trafic normal avec risque de saturation sur les lignes automatiques 1 et la 14.

    Dans le détail, la 7 et la 7 bis prévoient un train sur trois. La 4 prévoit un train sur 2 (aux heures de pointe), tout comme la ligne 2 (entre 5h30 et 20h, la ligne sera fermée en dehors de ces horaires) et la 9. La ligne 3, 5, 6, 8, 10, 11 et 13 prévoient dans l’ensemble un train sur trois. Le trafic sera particulièrement ralenti sur la ligne 12 avec un train sur 4 en circulation. À noter encore, la ligne 3bis sera fermée toute la journée.

    Concernant le RER, en moyenne un train sur deux circulera sur la ligne A aux heures de pointe et un train sur quatre aux heures creuses. Pour le RER B, un train sur deux circulera en moyenne aux heures de pointe et un train sur trois aux heures creuses. Le trafic sera plus compliqué pour les RER C, D et E. Sur la C, aucune circulation n’est prévue entre Invalides et Pontoise/Saint-Quentin en Yvelines/Versailles Rive Gauche. Pour les usagers du RER D, l’interconnexion entre Châtelet et Gare de Lyon sera suspendue, il n’y aura pas de trains entre Châtelet et Gare de Lyon.

    Pour les Transiliens, la RATP prévoit un train sur trois pour les lignes H et U, un train sur quatre pour la K et seulement un train sur dix pour les lignes J,L,N, P et R (aucune circulation entre Melun et Montereau via Héricy). Enfin 8 tramways sur 10 et 8 bus sur 10 circuleront sur l’ensemble du réseau.

    Dans de nombreuses autres villes françaises, les transports publics avaient été perturbés à l’occasion du 19 janvier, et pourraient à nouveau l’être ce mardi, comme à Marseille ou Lyon.

    Dans l’aérien

    L’USAC-CGT, syndicat des agents de la Direction générale de l’aviation civile, a déposé un préavis de grève pour le 31 janvier également, tout comme la CGT Air France, qui appelle à la mobilisation. La DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire leur programme de vols de 20% pour la journée du mardi 31 janvier 2023 sur l’aéroport de Paris-Orly. En dépit de ces mesures préventives, des perturbations et des retards sont néanmoins à prévoir.

    Si aucune prévision de trafic n’a pour le moment été communiquée, l’ensemble des syndicats de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle ont également fait part de leur volonté de faire grève ce mardi, selon les informations de RMC.

    À l’école

    Une journée à la maison pour les enfants ? Les syndicats de l’éducation et de lycéens ont appelé dans un communiqué commun à ce que le mouvement du 31 janvier soit « encore plus fort » que celui du 19 janvier. « Nous sommes unis et déterminés à faire retirer ce projet de réforme des retraites », écrivent-ils. Selon le ministère de l’Éducation nationale, 42,35 % des enseignants avaient suivi l’appel à la grève le 19 janvier dans le primaire et de 34,66 % dans les collèges et lycées.

    Au lycée

    Les organisations lycéennes comme la FIDL, le MNL ou encore la Voix Lycéenne veulent se faire entendre dans le débat sur la réforme des retraites et appellent au blocage des lycées. « Nous appelons les lycéen-ne-s à organiser dès maintenant dans leur lycée ou dans leur ville des assemblées générales, ainsi que des tractages et des collages aux abords de leurs établissements scolaires », indique l’intersyndicale lycéenne dans son communiqué unitaire.

    Dans les services publics

    Les organisations syndicales de la fonction publique « continuent d’exiger que le gouvernement renonce au report de l’âge légal à la retraite de 62 à 64 ans », et appellent ainsi dans un communiqué commun les fonctionnaires « à participer activement » à la mobilisation de ce mardi. Elles se déclarent « déterminées » à ce que les manifestations soient « couronnées de succès », rappelant que « des centaines de milliers d’agentes et d’agents » étaient en grève le 19 janvier.

    À la Poste

    Au niveau de la Poste, Sud PTT a également appelé les salariés à se mobiliser le 31 janvier. « On en remet une sérieuse couche ! L’unité syndicale est maintenue pour cette prochaine journée de grève et de manifestations. (...) Rassemblons-nous, débattons de reconduire la grève, bloquons l’économie ! » lance le syndicat dans son communiqué.

    Dans le secteur de l’énergie

    Dans les raffineries et les centrales EDF, un mouvement a eu lieu le 26 janvier à l’appel de la CGT Pétrole, mais s’est suspendu en vue de se « se préserver » pour le 31 janvier. Un deuxième appel à faire grève pendant 72 heures à partir du 6 février a également été lancé par les syndicats. L’appel à la grève entraîne des « baisses de débit » et « l’arrêt des expéditions », a assuré Éric Sellini, coordinateur national de la CGT pour TotalEnergies.

    Au menu de la mobilisation, également des actions « positives » à la Robin des Bois, comme la gratuité dans l’énergie par exemple, afin de contrebalancer les reproches adressés après l’annonce de « coupures ciblées », notamment contre des élus.

    Dans les ports

    La Fédération nationale des ports et docks de la CGT a aussi fait état dans un communiqué d’une « forte mobilisation des travailleurs dans quasi tous les ports français, avec souvent 100% de grévistes et des ports totalement arrêtés » à l’occasion d’une mobilisation le 26 janvier. Elle a appelé à poursuivre le mouvement avec un nouvel arrêt de travail d’une journée le 31 janvier, et promis d’amplifier « la lutte à compter de la semaine du 6 février par des actions reconductibles ».

    Dans les stations de ski

    Les deux principaux syndicats de salariés des remontées mécaniques, Force ouvrière (FO) et la CGT, ont déposé des préavis de grève pour le 31 janvier, afin de protester contre le projet de réforme des retraites, mais aussi contre la modification du régime d’assurance chômage des saisonniers. Cependant, « les remontées fonctionneront normalement à partir du lendemain », fait savoir Éric Becker, secrétaire général FO des remontées mécaniques et des saisonniers, car le syndicat ne souhaite pas « fragiliser encore des entreprises déjà en difficulté ».

    à suivre dans Le Parisien

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012
rodaslot slot88 slot online slot gacor slot dana