Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Ukraine : forte baisse du commerce mondial pour 2022

ÉDITORIAL

Ukraine : forte baisse du commerce mondial pour 2022

Les conséquences de cette guerre ne sont pas encore estimables

mai 2022


Il est encore très difficile d’apprécier et d’estimer les conséquences de la guerre en Ukraine. Les financiers et les économistes s’agitent au-delà des pertes humaines et des douleurs de la guerre et des difficultés à envisager un cessez-le-feu même à moyen terme. Les Etats-Unis via l’OTAN et ses alliés accélèrent l’armement de l’Ukraine : une guerre par procuration contre la Russie. Le secrétariat de l’Organisation mondiale du commerce devient très pessimiste. La crise de l’énergie inquiétante, la future crise alimentaire, l’inflation qui grimpe, menace le monde social et économique, les pays les plus pauvres sont menacés. La situation de la Chine face à une forte contamination du Covid. La BCE va augmenter ses taux de crédit plus vite que prévu. Paolo Garoscio dans Économie Matin souligne la forte baisse de la croissance en France.

Club Espace 21


- 

La guerre en Ukraine réduit de moitié la croissance française




2020 aura été une "annus horribilis", avec une récession record, 2021 aura permis de compenser une majorité des pertes. Mais 2022, qui devait être l’année où les effets de la crise sanitaire étaient effacés, commence très mal : la Banque de France a revu fortement à la baisse la croissance pour le premier trimestre 2022. La faute aux confinements en Chine et à la crise en Ukraine.

Moitié moins de croissance au premier trimestre 2022 en France

S’il est difficile de connaître exactement les effets de la guerre menée par la Russie en Ukraine sur la croissance française, européenne et mondiale en 2022, notamment car il est impossible de savoir combien de temps la guerre va durer, les premiers effets se font sentir. Dans son Point de conjoncture, publié le 12 avril 2022, la Banque de France a revu fortement à la baisse la croissance hexagonale pour le premier trimestre 2022.

Une guerre sans issue aux graves conséquences humaines et économiques et stratégiques - source : Sud-Ouest


Par rapport aux prévisions précédentes pour le premier trimestre 2022, la baisse est de 0,25%… mais elle représente la moitié de la précédente estimation de croissance de la Banque de France sur les trois premiers mois de l’année, soit 0,5%. La guerre en Ukraine aura donc réduit de moitié la croissance française du premier trimestre 2022.

La crise sanitaire continue de peser sur l’économie

Le conflit en Ukraine n’est toutefois pas le seul responsable de la baisse de la croissance française, bien qu’il ait été à l’origine d’une explosion des prix à la consommation. La crise sanitaire de la Covid-19 continue de peser sur l’économie mondiale, et donc française, souligne la Banque de France.

Les marchés financiers sont fortement perturbés par la baisse de la croissance – source BLC & Associés


Frappée par une recrudescence des cas de contamination par le virus Sars-CoV-2 et ses variants, la Chine a décrété de nouveaux confinements généralisés de sa population, dans le cadre de sa stratégie « zéro covid ». Résultat : la production a de nouveau été à l’arrêt dans les usines géantes chinoises, renforçant les pénuries. Or, ces dernières continuent depuis les premiers confinements de 2020, et semblent même empirer : 60% des entreprises françaises déclarent avoir des problèmes d’approvisionnement en mars 2022, contre 54% le mois précédent.

Paolo Garoscio

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012