Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > Thèmes > Progrès et innovation> Les éoliennes en régions et la nocivité de la pollution sonore

Progrès et innovation

Les éoliennes en régions et la nocivité de la pollution sonore

La fronde ne fait que commencer !

mars 2022


Que dire des éoliennes en milieu rural ? On en parle mais rien n’est acté, les émissions sonores sont nocives pour la santé. Le constat est simple. Ce sont les émissions sonores basses fréquences qui sont les plus nuisibles. Après des années de doutes, l’affaire est mise à jour. Ludovic Grangeon, expert en économie d’énergie, ancien dirigeant de la branche énergie de la Compagnie des eaux, enseignant à l’ESC Lyon, s’est penché sur la question et nous donne son point de vue. Ci-dessous quelques extraits en rapport avec ces nuisances.

Club Espace 21

Les éoliennes cachent en milieu rural leur nocivité fatale


Le 8 juillet 2021, un jugement, passé inaperçu en pleine crise Covid, a confirmé que les éoliennes étaient nocives à la santé et même très nocives. Tous les soupçons émis depuis dix ans sur les ondes fatales des éoliennes sont totalement confirmés. La Cour d’Appel de Toulouse le confirme, après avoir convoqué de nombreux experts indépendants dans une longue procédure détaillée...

La prise en compte des plaintes par la justice… - source : presse régionale


Les basses fréquences sonores nuisibles à la santé

Pour les émissions sonores dont se plaignent des milliers de foyers, l’astuce avait été de trouver une norme secondaire qui ne mesure pas les basses fréquences. Jusqu’à 5 km dans la campagne, ce sont les basses qu’on entend jusque dans les maisons. C’est le cas des éoliennes. La Sécurité Sociale reconnait le danger lié à l’exposition longue à ces fréquences, susceptible de provoquer de nombreuses maladies : affections des enfants, tumeurs du système nerveux, etc. … L’Académie de Médecine avait dit la même chose depuis 2006 (rapport Chouard) et curieusement personne ne semblait en avoir tenu compte…

La notion de proximité fait débat ? – source : Le Parisien


C’est précisément cette formidable nuisance que la Cour d’appel de Toulouse vient de révéler dans une longue énumération : perte de valeur de bien, trouble de jouissance, souffrances endurées, incapacité temporaire, déficit fonctionnel grave, préjudice moral sur une durée de dix ans. Les dégâts sont considérables pour les personnes…

La réglementation doit évoluer

La réglementation va devoir évoluer en éloignant la distance entre éoliennes et habitations jusqu’à 10 fois la hauteur, soit 2 km, et en bridant les machines. De nombreuses collectivités locales le préconisent officiellement. (Départements, Communes, Région) comme par exemple les Hauts de France, l’Allier ou la Vienne, totalement saturés par les implantations sont désormais envahis par de multiples contentieux. 70% des projets éoliens sont attaqués en justice. Ce chiffre (record national absolu) confirme les importantes nuisances qu’ils engendrent.

Manifestation anti-nuisances sonores à Tours – source : La Nouvelle République


Constructeurs et législateurs le dilemme de la dépollution sonore

Jusqu’ici, les industriels de l’éolien avaient « aidé » les législateurs à rédiger la réglementation sur ce nouveau secteur. Et curieusement, cette « aide » avait omis beaucoup de choses qui fâchent. Ainsi, par exemple, en était-il des gigantesques socles de béton de plusieurs milliers de tonnes qui pouvaient être abandonnés dans le sol des propriétaires. Il faudra désormais les extraire du sol pour éviter de multiples pollutions souterraines après une enquête du ministère sur les nombreuses plaintes. Et les provisions financières exigées ne sont pas à la hauteur du problème, avec un gros risque de faillites à répétition et d’abandon des installations.

18 millions de tonnes de béton pour les 8000 éoliennes terrestres – source : Alternatives économiques


Il existe actuellement près de 150 000 tonnes de pales d’éoliennes qui ne pourront pas être recyclées, dont les matériaux sont hautement polluants. Les promoteurs éoliens avaient réussi à dissimuler ce problème jusqu’à présent, et il est aussi lourd que celui de l’amiante.

On comprend mieux pourquoi les promoteurs s’obstinent pendant des années à implanter ces machines en pleine campagne, dans des endroits reculés, avec des élus mal informés, loin de tout, au prix d’immenses réseaux électriques dont l’entretien est à notre charge. Les nuisances sont telles qu’il faut les rendre le plus discrètes possible. Cette aberration est l’une des causes principales de l’explosion des tarifs de l’électricité que nous subissons cruellement. Et pourtant tous les experts le prédisaient depuis dix ans. Pour 8% à peine de notre électricité, il faut doubler le réseau à notre charge et il ne fonctionne qu’à 20% dans l’année.

Ludovic Grangeon

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012