Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ARTICLES DE PRESSE > Septembre 2021> Allemagne : l’héritier de Merkel lâche ses coups, sans conjurer la défaite (...)

Septembre 2021

Allemagne : l’héritier de Merkel lâche ses coups, sans conjurer la défaite annoncée

septembre 2021


Du 13/09/2021, AFP pour Actu.Orange.fr

Inverser la courbe des sondages : à deux semaines des élections, l’héritier d’Angela Merkel, l’impopulaire Armin Laschet, a lâché dimanche ses coups contre son principal adversaire, le social-démocrate Olaf Scholz, sans conjurer la défaite annoncée.

De l’épouvantail d’une coalition avec l’extrême gauche au spectre des affaires judiciaires, M. Laschet a attaqué bille en tête son principal adversaire, épargnant l’écologiste Annalena Baerbock lors d’un débat entre les trois principaux candidats et transformant ainsi le "triell" prisé des Allemands en duel. Sans atteindre son but.

Les sondages d’après-débat ont en effet tous donné l’avantage à M. Scholz, jugé "le plus convaincant" par 41% des personnes interrogées, devant M. Laschet (27%) et Mme Baerbock (25%). Le candidat social-démocrate a en particulier convaincu les "électeurs indécis", qui le placent nettement en tête.

M. Laschet n’a plus beaucoup de temps pour enrayer la chute des conservateurs de la CDU-CSU, tombés à un niveau historiquement bas dans les enquêtes d’opinion, autour de 20%. D’autant qu’une partie des électeurs ont déjà voté par correspondance.

Au pied du mur, M. Laschet a mis en pratique lors de ce débat d’une heure et demie sur les chaînes publiques les conseils des hiérarques conservateurs : bousculer M. Scholz, l’expérimenté mais dénué de charisme ministre des Finances du gouvernement Merkel.

- "Sérieux problème" -

Premier angle d’attaque de M. Laschet, l’éventuelle coalition que pourrait former M. Scholz avec les écologistes et surtout l’extrême gauche Die Linke, un épouvantail très prisé du camp conservateur.

"Si cela vous donne une majorité, vous ferez une coalition avec la gauche !", a lancé M. Laschet au social-démocrate tendance centriste.

M. Scholz, sans écarter formellement une telle coalition, a fixé ses conditions : "Quiconque veut gouverner en Allemagne doit affirmer clairement que l’Otan est importante pour notre sécurité", a-t-il asséné en direction de l’extrême gauche, qui remet en cause la relation transatlantique sur laquelle mise l’Allemagne depuis 1945.

Autre offensive menée par M. Laschet, les affaires. Il s’est saisi de perquisitions menées le 9 septembre dans un organisme fédéral de lutte contre le blanchiment, sous la tutelle de M. Scholz, pour attaquer son adversaire.

à suivre dans Actu.Orange.fr

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012