Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Le pourquoi, le comment et les conséquences du Pass sanitaire

ÉDITORIAL

Le pourquoi, le comment et les conséquences du Pass sanitaire

La liberté de déplacement protégée ou mise en cause ?

juin 2021


Le Pass sanitaire est censé accompagner la reprise des activités dans le cadre du déconfinement et de la réouverture des commerces jugés « non-essentiels » qui auront lieu d’ici la fin juin.

Il y aura 2 Pass sanitaire : l’un français, l’autre européen. Après de longues négociations, les Vingt-sept et le Parlement européen ont trouvé un compromis sur la mise en oeuvre du précieux sésame. Ce « certificat vert » doit faciliter la reprise du tourisme au sein de l’Union européenne cet été.

Cette disposition généralisée pour la France ne fait pas l’unanimité. Les arguments « pour ou contre » se multiplient. Les points de vue divergent. Paolo Garoscio dans Économie Matin explique les raisons et les conditions d’application du Pass sanitaire.

Club Espace 21

Reproduit avec sa courtoisie

Pass sanitaire : les députés disent « oui » à cette « condition de liberté »

Le terme est fort puisqu’il ne manque pas de rappeler la libération conditionnelle qui n’est autre qu’un aménagement de peine de prison. Pourtant, c’est bien ainsi que le député LREM Roland Lescure a décrit la nécessité, pour la France, de se doter d’un Pass sanitaire : « c’est la condition de la liberté ». Les députés l’ont validé.

Un Pass sanitaire, mais pour quoi faire ?

Le 10 mai 2021 dans la soirée, les discussions ont été vives à l’Assemblée nationale concernant le projet de loi de sortie de crise sanitaire. Parmi les mesures-phare de cette loi, le Pass sanitaire a été adopté, mais loin de faire l’unanimité. Le Modem ou encore La France Insoumise se sont montrés fortement opposés, ce qui n’aura toutefois pas suffi.

Le Pass sanitaire n’est pas obligatoire mais un sésame indispensable ? – montage : clubespace21.fr


Le Pass sanitaire sera donc bien à l’ordre du jour après la fin de l’État d’urgence. Ce dernier aura deux usages principaux, à commencer par les voyages à l’étranger. Au sein de l’Union européenne, d’ailleurs, c’est ce même lundi 10 mai 2021 que les tests pour la version européenne de ce Pass sanitaire ont commencé. L’ensemble des pays de l’UE doit pouvoir créer un Pass sanitaire à même d’être interopérable, afin que les Européens puissent retrouver la liberté de se déplacer, sous conditions. Date prévue de mise en place, mais non obligatoire : le 1er juin 2021.

Quant à la France, elle devrait appliquer le principe du Pass sanitaire pour les grands rassemblements comme les foires ou encore les concerts.

Pas pour « la vie quotidienne »

Le gouvernement se veut toutefois rassurant et avance l’intérêt économique de cette mesure de restriction. « Le pass sanitaire doit nous permettre de rouvrir des établissements recevant du public, des festivals, des lieux de rassemblement. Si nous n’avions pas le pass sanitaire, nous devrions attendre beaucoup plus longtemps », a déclaré Cédric O, secrétaire d’État en charge du numérique.

Il y aura 2 Pass sanitaire : un français et un européen – montage : clubespace21.fr


Mais les activités de la vie quotidienne ne devraient pas être impactées, y compris les établissements accueillant du public de façon régulière comme les cinémas, les théâtres ou encore les restaurants.

Théoriquement, ce seront les lieux accueillant plus de 1.000 personnes qui sont concernés par l’utilisation de ce Pass sanitaire, bien que ce seuil ne soit pas fixé dans la loi votée le 10 mai 2021.

Paolo Garoscio

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012