Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Crise ou pas : ménager le déficit pour contenir la dette !

ÉDITORIAL

Crise ou pas : ménager le déficit pour contenir la dette !

A chacun d’apprécier l’effort à consentir...

mars 2021


Crise ou pas, chacun s’accorde à ne pas laisser filer les déficits. Un emprunt doit être remboursé. La France n’a pas l’intention de se distinguer sur ce terrain. Un « quoi qu’il en coûte », difficilement critiquable, ne plaide pas pour autant pour l’effacement d’une dette qui dépasse désormais les 120% du PIB. Il faut garder à l’esprit qu’à part l’Allemagne en moins mauvaise position, le déficit public cumulé des États membres de la Zone euro en 2021 devrait avoisiner les 760 Milliards d’euros. Paolo Garoscio sur le registre du déficit tente d’apporter une lueur de mieux.

Club Espace 21

Reproduit avec sa courtoisie

Déficit public : près de 10% du PIB en 2020, un peu moins pire qu’attendu

Une petite bonne nouvelle devrait arriver dans les semaines qui viennent pour le gouvernement : la situation catastrophique du déficit public de l’année 2020 sera un peu moins catastrophique que prévu. C’est Olivier Dussopt, ministre des Comptes Publics, qui l’annonce le 2 mars 2021 dans un entretien au journal l’Opinion. Mais le niveau du déficit reste malgré tout un record.

Le déficit public en 2020 proche de 180 milliards

Dans son entretien accordé à l’Opinion, Olivier Dussopt dévoile ses dernières estimations du déficit public de la France pour 2020, année marquée par la pandémie et les mesures sanitaires et économiques inédites qui ont pesé sur tous les comptes de l’État. Ainsi, le déficit de l’État français, hors sécurité sociale, devrait atteindre 178,2 milliards d’euros.

2020 : une année très particulière, conditions sanitaires obligent – clubespace21.fr


C’est du jamais vu, mais c’était attendu. Et il faut à cette somme ajouter les déficits des diverses mesures mises en place par les collectivités locales ainsi que le déficit, là aussi record, de la Sécurité sociale. Cette dernière, mobilisée entre autres dans le cadre des mesures liées au chômage partiel, devrait avoir un déficit de plusieurs dizaines de milliards d’euros pour 2020. Mais Olivier Dussopt précise qu’il « sera probablement inférieur de plusieurs milliards d’euros aux 49 milliards d’euros » initialement prévus. Une autre bonne nouvelle.

Le déficit ne sera que de 10% du PIB… car la récession a été moins importante

Les sommes mobilisées par le gouvernement ne sont pas inférieures à ce qu’annoncé durant l’année 2020… C’est que l’économie est allée un peu moins mal qu’anticipée. L’exécutif avait, pour avoir de la marge de manœuvre, prévu une récession de 11% en 2020 pour la France, une estimation très pessimiste et qui ne s’est pas confirmée.

Covid-19 : comparaison n’est pas raison, mais tout de même… - clubespace21.fr


Selon l’Insee, le PIB de l’Hexagone aura chuté de « seulement » 8,2% en 2020 ce qui a limité, relativement, la casse. De quoi permettre au déficit de ne représenter un niveau finalement de 10% du PIB ; « et j’espère même légèrement inférieur », précise le ministre à L’Opinion.

Paolo Garoscio

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012