Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Août 2016> Nouveau record de médailles (42) pour la France, 7e au classement des (...)

Août 2016

Nouveau record de médailles (42) pour la France, 7e au classement des nations

août 2016


Du 21/08/2016 pour L’EQUIPE

Parler du bilan de la France au Jeux Olympiques...

Les Jeux Olympiques de Rio à bientôt terminés, c’est l’heure du bilan comptable pour l’équipe de France. La médaille d’or remportée par le boxeur Tony Yoka ce dimanche étoffe la collection : avec 42 médailles (10 en or, 18 en argent, 14 en bronze), les Bleus ont amélioré leur record établi huit ans auparavant à Pékin (41 médailles). Depuis 2000 et les JO de Sydney, ils ramènent au moins 33 médailles.

Le bilan est toutefois nuancé par le nombre de titre remportés par la délégation : 10, soit 5 de moins qu’en 1996 (Atlanta) et une de moins que lors des précédents Jeux, à Londres (2012). C’est tout de même la sixième fois de son histoire que la France termine ses Jeux avec au moins dix ors.

A Rio, les Français ont souvent échoué à la deuxième place. Les 18 médailles d’argent constituent un nouveau record en la matière après les 16 deuxièmes places comptabilisées à Pékin (2008). Par rapport à l’édition précédente, les Bleus ont décroché un bronze de plus (14 contre 13) mais ce n’est que le cinquième total de leur histoire.

En comparaison avec les autres nations, la France s’est stabilisée à la septième place, comme à Londres. Un rang qu’elle n’a plus réussi à dépasser depuis 2000 et les Jeux de Sydney (6e). En 2016, la délégation française a terminé proche du Japon (6e, 12 médailles d’or) mais à distance de l’Allemagne (5e, 17 titres).

à suivre dans L’EQUIPE

Commentaire de CE21 :

Un résultat satisfaisant mais comparaison n’est pas raison !

Se contenter de regarder le nombre de médailles olympiques pour juger du niveau et de la qualité d’un sport n’est pas un argument suffisant. Trop de paramètres interviennent pour se permettre de tirer des conclusions hâtives.

Taille et richesse du pays, population concernée, montant du financement du développement sportif, nombre de disciplines pratiquées, nombre de compétitions auxquelles participe le même athlète, sont autant de critères dont il faut tenir compte avant de se permettre de tirer des conclusions comparatives.

Parler d’élite sportive, surtout quand il s’agit de « l’élite de l’élite », n’a de véritable sens que lorsqu’elle est issue de la masse. Combien de sports connus et développés sont réellement concernés par cette attribution globale de médailles, incluant aussi l’argent et le bronze ? A titre d’exemple, quelques-uns des pays leaders comme la Grande-Bretagne ont parfois tendance à favoriser une « élite de l’élite » sur un nombre plus limité de disciplines par rapport au développement de masse...

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012