Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Quinze jours d’attentats lourds de conséquences…

ÉDITORIAL

Quinze jours d’attentats lourds de conséquences…

A l’échelle mondiale, autant prévisibles sur le fond qu’inattendus dans leurs formes ?

août 2016


Ce mois de juillet en France, sur fond de terrorisme actif a été fortement perturbé. Après la fin de l’Euro de football, le Tour de France a pris la relève dans un esprit mobilisateur et populaire. L’un et l’autre de ces évènements sportifs ont eu dans des registres différents des succès relatifs importants. Et pourtant, en moins de quinze jours, notre pays a fait l’objet de deux attentats importants qui ont été revendiqués par l’Etat islamique. La France ne doit pas apparaître comme le « maillon faible ». Elle n’est pas la seule à faire l’objet d’attentats. Cette menace terroriste est générale. L’Allemagne, les Etats-Unis, sans parler des pays d’Afrique, du Proche, du Moyen-Orient et d’Asie sont aussi dans le collimateur terroriste. Des drames à l’échelle mondiale autant prévisibles sur le fond que souvent inattendus dans leurs formes.

Nice : une soirée dramatique difficilement prévisible dans sa forme !

Qui aurait imaginer ce qui s’est passé sur la promenade des Anglais ce 14 juillet au soir à Nice ? La scène est horrible. Les victimes se comptent par centaines avant de constater la réalité du bilan avec 85 morts et plusieurs centaines de blessés. Au delà des conflits « politiciens » opposant droite et gauche, l’opinion publique perd confiance. Les instituts de sondages et les « Une » des journaux, quotidiens et hebdomadaires soulignent la mauvaise humeur et insistent sur le mécontentement et l’inquiétude des Français.

Recueillement sur la promenade des Anglais à Nice – source : francesoir.fr


Après le recueillement, devant cette forme d’attentat jusqu’à présent imprévisible, les réactions sont multiples. La surveillance policière nationale et municipale pour l’encadrement de la soirée est jugée insuffisante. Les critiques mettent en cause la capacité des politiques à appréhender les évènements. Dans tous les cas les Français sont convaincus qu’à propos de l’attentat de Nice les mesures de sécurité n’étaient pas à la hauteur du risque. Seule l’enquête de l’inspection générale de la police nationale pourrait peut-être le préciser ?

Saint-Etienne de Rouvray : un attentat meurtrier avec prise d’otages…

Le 26 juillet, à la surprise générale, c’est pendant l’office qu’un prêtre, Jacques Hamel, âgé de 86 ans est égorgé dans son église de Saint-Etienne du Rouvray près de Rouen, tandis qu’un fidèle lui aussi âgé est grièvement blessé. Les otages sont libérés tandis que les terroristes sont abattus par les forces de l’ordre intervenant. Cet attentat avec prise d’otages a frappé douloureusement l’ensemble de la population française et plus particulièrement la communauté catholique. Ce meurtre surprend dans sa forme et sur le fond. D’aucuns confirment que l’un des assaillants était connu des services anti-terroristes et vivait à proximité du lieu de l’attentat.

La classe politique rassemblée à Notre Dame de Paris lors de l’hommage au Père Jacques Hamel - source : Huffington Post


Un hommage national au Père Jacques Hamel a été rendu à Notre Dame à Paris par l’ensemble de la classe politique et des communautés religieuses, rassemblé pour une cérémonie sous la présidence du cardinal André Vingt-Trois. Le Pape lui-même s’est prononcé avec fermeté sur ce drame qui touche directement les « hommes » d’église. L’opinion publique française est à nouveau sous le coup de cette action dramatique. Les réactions sont multiples inquiètes et désordonnées. Les décisions prises telles qu’elle sont perçues aujourd’hui, ne semblent pas être suffisantes pour convaincre qu’elles serviront à réduire les risques d’attentats en France. Mais nous ne sommes pas seuls sous tension…

Un terrorisme partagé à l’échelle mondiale

L’actualité du calendrier a tourné l’attention vers la France. Mais c’est d’un terrorisme mondial dont il s’agit. La France ne peut pas continuer à apparaître comme le « maillon faible » de ces séries d’attentats répartis aux quatre coins de la planète. A noter que l’Allemagne de son côté a été également sujette à des attentats en ce courant juillet. Après la tuerie de Munich, c’est à Ansbach dans le sud du pays que le terrorisme s’est prononcé près d’un festival de musique. Cela intervient après une liste non négligeable d’agressions et d’actes terroristes depuis le début du mois. L’inquiétude est désormais croissante. Alors que fera l’Union européenne dans ce contexte particulier ? Chaque pays doit-il réagir seul, en concertation avec ses voisins ou dans un ensemble européen plus coordonné ? Que fera chacun des pays concerné ?

Impact du terrorisme dans le monde en 2015 – source : instituteforeconomicsandpeace.org


Ajoutons à cela, la crise en Turquie, après le coup d’Etat manqué et les représailles en cours qui ne seront pas sans conséquences sur le contrôle des flux des migrants. Côté Etats-Unis, les différentes tueries ne sont plus qualifiables ! En Irak, en Syrie, en Turquie, en Tunisie, en Lybie, en Afrique, en Afghanistan, au Pakistan comme en Asie plus particulièrement du sud-est, les attentats se comptent au quotidien et font figures de « redites ». Les J.O. s’ouvrent au Brésil dans les jours qui viennent. La tension est aussi au maximum. Jusqu’à présent l’Amérique du Sud a été épargnée. Même faisant l’objet d’interventions quasi-individuelles, l’ensemble de ces actions perturbe l’ordre mondial et bouscule les opinions publiques. Comment réagira-t-on tant en France qu’en Europe ou au niveau de l’ONU face à cette multiplication du terrorisme à l’échelle mondiale ?

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012