Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Juin 2016> L’emploi bénéficie enfin de la reprise économique en France

Juin 2016

L’emploi bénéficie enfin de la reprise économique en France

juin 2016


Du 17/06/2016 par Audrey Tonnelier pour Le Monde

Alors que les Français commencent l’été entre morosité et angoisse, sur fond de tensions sociales exacerbées et de menace terroriste renouvelée, l’embellie économique se poursuit. La croissance hexagonale devrait atteindre 1,6 % en 2016, a indiqué l’Insee dans sa note de conjoncture, jeudi 16 juin.

(...) Mais le bon chiffre de progression du PIB au premier trimestre (+ 0,6 %) et les perspectives relativement solides pour la suite de l’année l’ont incité à relever ses prévisions.

Après l’envolée des trois premiers mois de 2016, un contrecoup est toutefois à attendre dans l’immédiat  : le PIB français augmenterait de seulement 0,3 % au deuxième trimestre et poursuivrait ensuite sur un «  rythme modéré  » (+ 0,3 % au troisième trimestre, + 0,4 % au quatrième) (...)

Le taux de chômage devrait reculer, grâce à la création de 210 000 emplois de plus cette année, un chiffre bien «  supérieur  » à la hausse de la population active.

La politique économique du gouvernement (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, pacte de responsabilité, prime à l’embauche dans les PME…) devrait notamment permettre de créer 95 000 emplois en 2016, après 80 000 un an plus tôt (...) Le taux de chômage passerait de 10,2 % (9,9 % en métropole), fin mars, à 9,8 % (9,5 % en métropole), en fin d’année.

C’est une véritable bouffée d’oxygène pour le gouvernement (...) la croissance pourrait atteindre 1,6 % en 2016.

Dynamique de l’investissement

La raison de l’accélération de la croissance cette année ? La dynamique de l’investissement. Celui des entreprises d’abord, qui devrait augmenter de 4,7 % en 2016, un niveau inédit depuis 2007. En la matière, « quasiment tous les déterminants sont au vert ». Parmi ceux-ci, le taux de marge des entreprises retrouve presque son niveau d’avant-crise : 32,3 % sur l’année, un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis 2008.

La politique de taux bas menée par la Banque centrale européenne continue de soutenir les conditions de financement. Enfin, le moral des patrons, requinqué, se situe au-dessus de sa moyenne de longue période dans l’industrie (...) L’investissement des ménages, c’est-à-dire le logement, devrait se stabiliser sur l’année, une première depuis la crise.

Autre point positif : la consommation des ménages (...) Le pouvoir d’achat devrait aussi continuer à progresser à « un rythme soutenu » (+ 1,7 %, après + 1,6 % en 2015), malgré la légère reprise de l’inflation, attendue à + 0,7 %, fin décembre, en raison de la remontée des prix du pétrole, autour de 50 dollars le baril (environ 44 euros).

Seul point noir : le commerce extérieur, qui risque de peser durement sur l’activité (...) Mais l’Hexagone n’est pas une exception : les autres pays européens subissent aussi les effets du ralentissement des émergents (...) Ces éléments ne prennent toutefois pas en compte l’hypothèse d’un « Brexit ». Si les Britanniques devaient se prononcer majoritairement, le 23 juin, en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, cela engendrerait « un surcroît d’incertitudes » que l’Insee n’a pas voulu chiffrer.

à suivre dans Le Monde

Commentaire de CE21 :

Des perspectives encourageantes dans un contexte général imprévisible...

On ne peut que se féliciter des prévisions encourageantes faites par l’INSEE, tant en matière de taux de croissance que de légère baisse du chômage. S’il faut savoir apprécier ces données quand elles sont encourageantes, il importe de les recadrer dans leur contexte.

En effet, à l’échelle d’un an, compte tenu du cas particulier qui est celui de la France, la tendance est plutôt réservée. Le climat social est toujours incertain. La rentrée en automne est loin d’être au beau fixe. A terme, c’est l’élection présidentielle qui prévaut avec de fortes confrontations de points de vues économiques très différents du moins sur le « papier ».

En fond d’écran, sans même parler de l’hypothèse d’un réel Brexit, le contexte international est lui aussi douteux avec des pays émergents en difficulté. Il est jugé imprévisible...

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012