Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Avril 2016> Argent public : le vrai coût de nos ex-présidents

Avril 2016

Argent public : le vrai coût de nos ex-présidents

avril 2016


Du 16/04/16 par Odile Plichon pour Le Parisien

Selon une nouvelle évaluation du député PS René Dosière, les dépenses liées aux trois anciens présidents de la République s’élèvent à quelque 9,6 M€ par an.

Il a fallu dix-sept mois au député socialiste René Dosière pour obtenir la réponse, mais les chiffres sont là : frais de fonctionnement, de personnel et dépenses de sécurité incluses, les trois anciens présidents de la République coûtent chaque année 9,6 M€ au budget de la nation : « VGE » (Valéry Giscard d’Estaing) est en tête avec 3,9 M€, devant Nicolas Sarkozy (3,3 M€) et Jacques Chirac (2,4 M€).

Il y a un an, René Dosière, qui œuvre depuis des années pour que les dépenses des hommes politiques (coût de l’avion présidentiel, effectifs des cabinets ministériels, etc.) soient moins opaques, avait réalisé une première évaluation, arrivant à un budget de 6,2 M€ pour nos trois « ex-présidents ». Mais c’était compter sans les frais liés à leur sécurité. Le ministère de l’Intérieur a donc mis près d’un an et demi avant de consentir à cette demande-là.

Le député propose un débat

Le « record » de VGE s’explique par le coût élevé de la surveillance de sa propriété provinciale à Authon, dans le Loir-et-Cher : 1,303 M€ par an, soit 2,6 fois plus que pour protéger le château de Bity de Jacques Chirac en Corrèze (502 407 €).

Si Nicolas Sarkozy, qui n’a pas de propriété de ce type à sécuriser, est deuxième du classement, c’est qu’il sollicite plus que les deux autres anciens présidents les deniers publics pour la surveillance de sa personne et de son domicile parisien : près de 1,8 M€ par an, contre 1,1 M€ pour VGE et un peu plus de 800 000 € pour Jacques Chirac. Et pour cause... si la surveillance du domicile de Chirac a été supprimée en juillet 2010, « celle de Nicolas Sarkozy mobilise toujours 6 effectifs par 24 heures », souligne René Dosière, qui a déposé une proposition auprès du groupe socialiste, afin de lancer un débat public sur les avantages consentis aux anciens présidents.

A suivre dans Le Parisien

Commentaire de CE21 :

S’il est indispensable de porter à votre connaissance l’information au plan économique, nous avons jugé préférable de nous référer aux seuls constats précis proposés par « Le Parisien » et de nous passer de tout commentaire. Les chiffres et les avantages évoqués et avérés parlent d’eux-mêmes ! Le journal ajoute :

Environ 13 personnes au service de chacun !

En plus d’une protection rapprochée de leur personne comme de leurs domiciles (dont le périmètre, on le voit, varie selon les cas), les anciens présidents de la République bénéficient d’un certain nombre d’avantages. Une dotation annuelle égale à celle d’un conseiller d’Etat, soit de 6 000 € par mois environ — en cas de décès, la moitié de cette somme revient à leur conjoint(e). Précisons qu’il ne s’agit pas d’une retraite, mais bien d’une somme fixe allouée quel que soit l’âge de l’intéressé.

Depuis 1985, nos « ex » bénéficient également d’un « appartement de fonction meublé et équipé » qui, dans les trois cas présents, sont en fait des bureaux — deux personnes sont affectées au service de ces locaux —, d’une voiture avec deux chauffeurs, sans oublier sept collaborateurs permanents. « Au total, conclut le député Dosière, auteur de l’Argent de l’Etat (Editions le Seuil), chaque président dispose environ de 13 personnels en permanence ! »

Le Parisien

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012