Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Mars 2016> Face au ralentissement de la croissance mondiale, la Fed joue la (...)

Mars 2016

Face au ralentissement de la croissance mondiale, la Fed joue la prudence

mars 2016


Du 30/03/2016 par Stéphane Lauer, correspondant à New-York (Le Monde)

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) a nouvelle fois fait preuve d’une extrême prudence à propos d’une poursuite de la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis.

Lors d’un discours prononcé mardi 29 mars devant l’Economic Club of New York, Janet Yellen a expliqué qu’« étant donné les risques pesant sur les perspectives, je considère qu’il est approprié pour le Comité [de politique monétaire de la Fed (FOMC)] d’agir prudemment dans l’ajustement de sa politique ». « Les développements à l’étranger signifient qu’il nous faudra certainement, pour atteindre nos objectifs en matière d’emploi et d’inflation, suivre une trajectoire un peu plus basse que ce que nous avions anticipé en décembre concernant le taux des fonds fédéraux », a-t-elle ajouté.

Si Mme Yellen s’est bien gardée de fermer la porte à un relèvement des taux dès la prochaine réunion du FOMC les 26 et 27 avril, une telle décision paraît désormais peu probable (...) En décembre dernier, après avoir relevé d’un quart de point le loyer de l’argent pour la première fois depuis dix ans, la banque centrale tablait encore sur quatre hausses en 2016. Trois mois plus tard, le scénario privilégié ne prévoit désormais plus que deux hausses (...)

« Les développements au niveau mondial soulèvent des risques continus », a-t-elle insisté, citant notamment le ralentissement de la croissance chinoise et l’effondrement des prix du pétrole, même si ceux-ci ont connu un net rebond au cours des dernières semaines.

L’euro bondit

Cette lecture a de quoi décontenancer les marchés dans la mesure où, ces derniers mois, la Fed n’a pas arrêté de répéter qu’elle conditionnerait son action à l’évolution de deux indicateurs économiques : l’emploi et l’inflation. Or le taux de chômage est tombé à 4,9 %, approchant le seuil du plein-emploi, tandis que la hausse des prix commence à donner des signes d’accélération, même si ceux-ci restent timides. L’indice des prix des dépenses de consommation (PCE), baromètre préféré de la Fed s’est élevé en février sur un an à 1 %, après 1,2 % en janvier. Mais en excluant les prix volatils de l’alimentation et des prix de l’énergie, l’inflation poursuit sa hausse à 1,7 % sur un an (...)

En attendant, les propos de Mme Yellen ont fait bondir l’euro, qui est monté jusqu’à 1,1303 dollar, un niveau qu’il n’avait plus touché depuis le 18 mars, tandis que Wall Street a terminé en hausse dans un marché rassuré (...)

A suivre dans Le Monde

Commentaire CE21 :

La Fed laisse ses taux d’emprunt inchangés

Avec une prévision de croissance mondiale en baisse pour 2016, en particulier dans les pays émergents, la Réserve Fédérale (Fed) reste prudente. Elle a revu elle-même en retrait ses ambitions pour l’année en cours.

C’est pourquoi le mouvement entamé en décembre 2015, qui prévoyait une augmentation progressive du taux de l’argent, est freiné. Les conditions d’application de ces mesures ne sont pas réunies.

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012