Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Mars 2016> Migrants : l’accord avec la Turquie approuvé par l’UE

Mars 2016

Migrants : l’accord avec la Turquie approuvé par l’UE

mars 2016


Du 18/03/2016 par Les Echos avec AFP

Les 28 pays membres de l’Union européenne ont conclu un accord crucial avec la Turquie sur l’aide qu’apportera ce pays pour endiguer le flux de migrants arrivant sur les côtes grecques.

"L’accord avec la Turquie a été approuvé", a tweeté le Premier ministre finlandais Juha Sipila, une information rapidement confirmée par plusieurs autres sources européennes. Les 28 pays membres de l’Union européenne ont finalement suivi les recommandations du président du Conseil européen, Donald Tusk , et approuvé l’accord avec la Turquie.

Il s’agit d’un accord crucial : il doit permettre d’endiguer le flux de migrants arrivant sur les côtes grecques grâce à une aide de la Turquie. Pendant une matinée entière, Donald Tusk a négocié avec le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, sur les différentes "lignes rouges" posées par les Etats membres à un premier projet d’accord.

Le renvoi des migrants vers la Turquie «  commencera le 20 mars  »

Le président du Conseil européen «  pense que ce qu’il a négocié (avec M. Davutoglu) correspond au mandat que les 28 lui ont donné  », et qu’en même temps cette proposition «  est acceptable par la partie turque  », soulignait ce matin une source européenne.

Au terme du texte agréé, la mise en oeuvre du renvoi de tous les migrants vers la Turquie «  commencera le 20 mars  », indique le Premier ministre tchèque. «  Tous les migrants arrivant après cette date seront renvoyés, bien sûr après un traitement individuel  ».

A suivre dans Les Echos

Commentaire CE21 :

Une sous-traitance qui n’est pas sans concession(s) !

Recep Erdogan et Angela Merkel avaient bien préparé le « deal ». Cet accord conclu ressemble avant tout à une forme de sous-traitance de la crise des migrants à la Turquie. Les 28 n’avaient pas de quoi être fiers.

Après de longues et difficiles discussions, cet accord a été imposé et accepté sans congratulations à en croire la presse. Il fallait un accord et une conclusion. L’UE y est parvenue sans savoir comment se déroulera l’action dans les faits.

Comme on le dit souvent sous forme de proverbe : « entre le dire et le faire, il y a la mer ». Pour régler la grave crise humanitaire de la mer Egée, l’UE a conclu un accord qui la lie étroitement avec une Turquie dont le pouvoir central sort encore plus renforcé ! (Affaire à suivre...)

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012