Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Janvier 2016> Les Bourses chinoises ferment pour la journée après une chute de 7 (...)

Janvier 2016

Les Bourses chinoises ferment pour la journée après une chute de 7 %

janvier 2016


Du 04/01/2016 par Le Monde avec AFP

Chômage technique. Les Bourses chinoises de Shanghai et Shenzhen ont été contraintes de s’arrêter lundi 4 janvier, après une chute trop brutale dans les échanges. L’indice CSI300, qui agglomère les performances des 300 principales entreprises cotées sur les deux Bourses, a perdu 7 %, déclenchant pour la première fois un arrêt anticipé des places, conséquence d’un nouveau règlement des autorités de régulation.

Les échanges avaient déjà été interrompus une première fois pour 15 minutes lundi, sans réussir à empêcher la baisse consécutive à la publication de mauvais indicateurs sur l’économie chinoise. L’indice composite shanghaïen cédait pour sa part 6,85 %, soit 242,52 points, au moment de la suspension des échanges, à 3 296,66 points. A la Bourse de Shenzhen, l’indice s’effondrait de 8,19 %, à 2 119,90 points.

L’arrêt des échanges a pour objectif d’enrayer la volatilité des cours et d’éviter que ne se répète le spectaculaire krach de l’été dernier. En cas d’oscillation extrêmement rapide des cours, si l’indice CSI300 – dont les poids lourds incluent les géants pétroliers et bancaires du secteur étatique – perd ou gagne 7 %, les échanges sont suspendus pour le reste de la séance afin d’éviter des « risques systémiques », c’est-à-dire un effet de panique qui s’auto-alimente. Les cours des titres pouvaient jusqu’à présent fluctuer de plus ou moins 10 % maximum en séance.

A suivre dans Le Monde

Commentaire CE21 :

La Chine : un moteur de l’économie, en panne ?

Jusqu’à présent, la Chine est considérée comme un moteur de l’économie mondiale. La fermeture des bourses aujourd’hui ne fait que confirmer la situation difficile dans laquelle elle se retrouve. La prévision de croissance pour 2016 n’excèderait pas les 6,85%. Ce chiffre est optimiste. Il est lui aussi contestable. La montée du coût du travail en Chine et la diminution croissante des exportations contribuent à ce pessimisme.

Les nombreuses délocalisations pour bénéficier de coûts de main d’oeuvre plus faibles témoignent de cette inquiétude. Autres points sensibles : la pollution envahissante et la baisse d’achat des matières premières.

Au plan international, les conflits au Proche et Moyen Orient, comme la présence de minorités sur le territoire, ne resteront pas sans réactions. Quelles seront les conséquences économiques à l’échelle mondiale de ce ralentissement d’activité en Chine ?

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012