Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Novembre 2015> Hommage national - Hollande : "Nous ne céderons ni à la peur, ni à la (...)

Novembre 2015

Hommage national - Hollande : "Nous ne céderons ni à la peur, ni à la haine"

novembre 2015


Du 27/11/2015 par Le Point

Le président de la République, dans un vibrant discours, a rendu hommage à la France meurtrie et aux victimes des attentats du vendredi 13.

Les cérémonies ont débuté à 10 h 30 dans la cour d’honneur des Invalides. Un hommage national a été rendu aux 130 morts des attaques terroristes du vendredi 13 novembre qui a rassemblé un petit millier de personnes en présence de ministres, représentants des armées et de la société civile et ambassadeurs étrangers (les victimes sont issues de 31 pays).

Après un premier hommage en musique, le nom des victimes et leur âge ont été égrenés un à un, puis le président de la République François Hollande a livré un discours d’une intense émotion (...)

"Vendredi 13 novembre, ce jour que nous n’oublierons jamais, la France a été frappée lâchementdans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté. Une horde d’assassins a tué 130 des nôtres au nom d’une cause folle et d’un Dieu trahi." (...)

"130 destins fauchés, 130 rires que l’on entendra plus, 130 voix qui à jamais se sont tues, a poursuivi le président Hollande. Des femmes, des hommes incarnaient le bonheur de vivre. C’est parce qu’ils étaient la vie qu’ils ont été tués. C’est parce qu’ils étaient la France, qu’ils ont été abattus. C’est parce qu’ils étaient la liberté, qu’il ont été tués." (...)

"S’il fallait une raison de nous battre pour nos principes, une raison de défendre cette république qui est notre bien commun, nous la trouverions dans nos souvenirs", a lancé le chef de l’État. Avant d’ajouter : "Dix-sept pays portent aujourd’hui avec nous le deuil." (...)

"Nous pouvons compter sur chaque Français pour faire preuve de résolution, d’humanité, de dignité", a dit le président de la République. (...)

"Nous ne céderons ni à la peur ni à la haine. L’ennemi, c’est le fanatisme qui veut soumettre l’homme à un ordre inhumain. Si la colère nous saisit, nous la mettrons au service de la calme détermination à défendre la liberté au jour le jour. C’est-à-dire la volonté de faire de la France un grand pays", affirme François Hollande, qui a rappelé l’importance du deuxième mot de la devise nationale : la Fraternité (...)

"D’autres générations ont connu à la fleur de l’âge des événements tragiques qui ont forgé leur identité." Il faut le voir comme une "invitation à affronter le monde en inventant un nouvel engagement. Je sais que cette nouvelle génération aura le courage de prendre pleinement en main l’avenir de notre nation. Le malheur qui a touché les martyrs du 13 novembre investit cette jeunesse de cette noble et grande tâche. La liberté ne demande pas à être vengée mais à être servie." (...)


L’orchestre de la garde républicaine et plusieurs choeurs de différents corps d’armée reprennent l’hymne national à la fin du discours du président de la République.

A suivre dans Le Point

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012