Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Une actualité pleine de conséquences !

ÉDITORIAL

Une actualité pleine de conséquences !

Le pouvoir face à ses responsabilités…

juillet 2015


Nous avons vécu une dernière semaine de juin pour le moins exceptionnelle avant les vacances d’été. La France, la Tunisie et le Koweït ont fait l’objet d’attentats meurtriers. Cette journée du 26 juin, un vendredi, en plein Ramadan, un an après la proclamation de l’Etat islamique, n’est pas une simple coïncidence mais bien un symbole appuyé.

A Bruxelles, le gouvernement grec quitte la table des négociations et propose un référendum pour le 5 juillet prochain. L’UE et la zone euro sont aux abois.

En France, d’abord des annonces en tous genres se succèdent : révélations sur les écoutes françaises par la NSA ; le ferme refus de donner suite à l’offre d’achat de Bouygues Télécom ; un nombre de chômeurs encore en hausse. Et on assiste aussi à une série de manifestations violentes dans le conflit entre les taxis et Uber.

Une coïncidence provoquée d’attentats lors d’un vendredi noir !

En France, dans le Rhône, l’attentat perpétré avec un véhicule à l’usine, classée « Seveso », d’Air Products de Saint-Quentin Fallavier, près de Lyon, a fait un mort et deux blessés. La personne décédée a été retrouvée décapitée (selfie oblige), exposée à côté de drapeaux islamistes. Il s’agit de l’employeur du suspect arrêté qui a fini par reconnaître son crime !

Source : Paris Match


A Sousse, en Tunisie, le bilan est très lourd. Sur la plage d’un des grands hôtels, un jeune terroriste, abattu par la police, a fait 38 victimes et 37 blessés. Parmi elles, on compte des Belges, des Britanniques, des Allemands et d’autres européens. La présence de Français n’est pas confirmée.

Source : Le Monde


Dans une mosquée chiite, au Koweït, un groupe ultra-radical sunnite provoque un violent attentat entraînant 27 morts et 220 blessés, lors de la prière du vendredi, autrement dit le même jour.

Source : Les Echos.fr


Partout, une inquiétude, à peine masquée, s’est emparée des citoyens après l’émotion très vive, provoquée par les attentats. Dans tous les cas, à travers le monde, les chefs d’Etat et de gouvernement affichent une volonté politique de ne pas céder à la panique. Entre l’intention et l’action, attendons la suite…

Référendum : aux Grecs de se prononcer…

A force de tourner en rond, les négociations entre la zone euro et la Grèce ont fini par s’interrompre unilatéralement. Il n’y a rien de surprenant. Une commission de Bruxelles et un "Eurogroupe" aux ordres de chefs d’Etat et de gouvernement, eux-mêmes sont en "parfait" désaccord sur le fond, mais font "bonne" figure, derrière l’Allemagne d’Angela Merkel, en imposant certaines mesures, jugées inacceptables par les Grecs.

Source : Le Monde


Quand au FMI, les propos de sa directrice, Christine Lagarde, ne font pas référence. Dominique Strauss Khan, son prédécesseur, vient de se prononcer. Il propose des solutions en recommandant d’éviter de se complaire "à répéter les mêmes erreurs".

Si la Grèce est dans l’euro, c’est à Goldman Sachs qu’elle le doit. Sortir de l’euro, c’est aussi sortir de l’UE. Après tout dans une démocratie, c’est au peuple d’avoir le dernier mot ! Alors attendons la suite...

Révélations sur les écoutes françaises par la NSA !

Ce mardi 23 juin, Libération et Mediapart, à partir de documents de Wikileaks, mettent à jour que les Etats-Unis, via la NSA et ses sous-traitants, ont espionné les trois derniers présidents français et leur exécutif en les plaçant sur écoute jusqu’en 2012. L’opinion n’est pas réellement surprise de ces pratiques. Il y a quelques temps c’était l’Allemagne et Angela Merkel qui étaient à la Une.

Source : Le Monde


Par principe, à l’issue d’un conseil de défense réuni mercredi matin, l’Élysée a indiqué que la France ne tolérerait "aucun agissement mettant en cause sa sécurité". Au-delà de l’espionnage diplomatique et politique, les Etats-Unis se servent aussi des moyens de la NSA pour mettre à mal la concurrence française sur les marchés internationaux ! Le président Barack Obama affirme que ce n’est plus le cas. De notre côté, nos services sont plus concentrés sur les menaces comme le terrorisme, la haute criminalité et l’espionnage industriel.

Le conseil de Bouygues a refusé la cession de la filiale Bouygues Telecom à SFR

Martin Bouygues a réagi avec fermeté. Réuni mardi soir le CA de Bouygues a décidé de ne pas donner suite à l’offre de rachat à 10 milliards d’euros de Patrick Drahi (Numericable-SFR) pour la filiale Bouygues Telecom. La réponse est sans équivoque. C’est un non catégorique.

Source : L’Expansion-L’Express


Les arguments sont multiples, évoquant un manque de sérieux de la part de l’acheteur, accompagné d’un risque important pour la mise en œuvre et pour l’emploi, compte-tenu du manque de fonds propres de l’acheteur potentiel. Ce dernier a été surpris et a communiqué son mécontentement.

Emmanuel Macron est satisfait. Il avait reçu Patrick Drahi pour lui expliquer qu’il n’était pas favorable à ce rachat.

Une grève des taxis contre Uber avec des incidents violents

Après les violentes manifestations menées par les taxis jeudi, une délégation des chauffeurs a été reçue à Matignon. Le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve a décidé de prendre des mesures fortes en tentant de faire appliquer la loi Thevenoud. Votée en septembre dernier, celle-ci n’est toujours pas entrée en vigueur ! À partir du lundi 29 juin, tout chauffeur UberPop pris en activité verra son véhicule confisqué.

Source : rmc-bfmtv


Depuis les affrontements de jeudi, l’application d’Uber est la plus téléchargée de l’Appstore. D’autres VTC ont vu leur chiffre d’affaires s’envoler jeudi, profitant de la journée de grève des taxis.

D’un côté, certains vous diront qu’il faut manifester avec violence pour être entendu par le gouvernement, tandis que d’autres rappelleront qu’il ne sert à rien de voter des lois à partir du moment où on ne les applique pas.

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012