Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Mai 2015> Ce que l’on sait du scandale qui éclabousse la FIFA

Mai 2015

Ce que l’on sait du scandale qui éclabousse la FIFA

mai 2015


Du 28/05/2015 pour le journal Le Monde

La Fédération internationale de football (FIFA) a été frappée, mercredi 27 mai, par un double séisme.

D’abord avec l’arrestation à Zurich de sept responsables soupçonnés de corruption, à la demande de la justice américaine, puis parallèlement avec la perquisition de son siège zurichois, dans une enquête concernant l’attribution des Coupes du monde en 2018 et 2022.

Ce scandale intervient à deux jours de l’élection à la présidence de l’instance mondiale, où l’omnipotent et contesté Joseph Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, briguera un cinquième mandat.

Quels sont les faits reprochés ?

Blanchiment, comptes cachés, millions de dollars de pots-de-vin : la justice américaine a dressé un état des lieux accablant d’une corruption, selon elle, « endémique » au sein de la FIFA. Les 47 chefs d’inculpation retenus contre neuf responsables de la FIFA, dont deux vice-présidents, et contre cinq partenaires, les accusent de « racket, fraude et blanchiment », sur une période de vingt-cinq ans, durant laquelle ces responsables du football mondial auraient « sollicité et reçu plus de 150 millions de dollars en pots-de-vin et rétrocommissions » en échange notamment des droits médiatiques et marketing pour les tournois internationaux de football (...) Des dizaines de millions de dollars ont également été retrouvés dans des comptes à Hongkong, aux îles Caïmans ou en Suisse. Le FBI a aussi perquisitionné le siège de la Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes (Concacaf) à Miami.

Quels sont les matchs et compétitions visés ?

Les faits de corruption concernent notamment l’attribution de la Coupe du monde 2010 à l’Afrique du Sud ou encore l’attribution des droits pour le centenaire de la Copa America l’an prochain aux Etats-Unis. Selon la ministre américaine de la justice américain, Loretta Lynch, la corruption et les pots-de vin se sont étendus à l’élection du président de la FIFA en 2011, et à « des accords concernant le parrainage de l’équipe nationale de football du Brésil par une grande entreprise d’équipement sportif américaine » (...) Dans une procédure distincte, le parquet suisse a annoncé avoir saisi des documents électroniques au siège de la FIFA à Zurich, dans le cadre d’une procédure pénale contre X pour soupçon de blanchiment d’argent et gestion déloyale entourant les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar (...)

Que risque Sepp Blatter ?

Les autorités américaines ont refusé de répondre à toutes les questions concernant le président de la FIFA, Sepp Blatter, qui doit briguer vendredi un cinquième mandat à la tête de la surpuissante et richissime institution. De nombreuses voix, dont celle du comité exécutif de l’UEFA, se sont élevées pour demander un report de six mois du congrès de la FIFA et du scrutin présidentiel (...)

Le directeur de la communication de la FIFA a toutefois martelé lors d’une conférence de presse que Sepp Blatter resterait le président de la FIFA et continuerait à briguer un nouveau mandat (...)

Les interpellations ne sont « que le début » de l’offensive lancée mercredi par la justice américaine, a prévenu le procureur fédéral de Brooklyn Kelly Currie, sans toutefois préciser si d’autres inculpations étaient à attendre prochainement...

A suivre dans Le Monde

Commentaire CE21 :

Ce séisme au niveau de la FIFA n’a rien de surprenant. La surprise n’est que dans le choix de la date pour l’avoir provoqué. On aurait pu y penser ! En Europe, nous ne sommes pas habitués à cette façon de procéder, aussi directe. Au contraire. Et en conséquence, la corruption peut suivre son cours, malgré quelques aboiements de temps en temps.

Mais pour le FBI et la police suisse, les règles du jeu étaient connues d’avance, les données précises et les enjeux considérables. Ecarté du système, le gouvernement américain a décidé de remettre la "balle au centre". La remise en cause ira-t-elle jusqu’à l’explosion de ce système ? Quand à l’UEFA, espérons qu’elle soit pas trop impliquée ! Clubs et joueurs n’ont pas encore été mis en cause, c’est une question de temps...

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012