Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Mai 2015> Le Royaume-Uni entre en déflation pour la première fois depuis... 1960 (...)

Mai 2015

Le Royaume-Uni entre en déflation pour la première fois depuis... 1960 !

mai 2015


du 20/05/2015 par Paolo Garoscio (Economie matin)

Tout va bien en Europe, la croissance est de retour, la reprise est là, la crise est passée et... le Royaume-Uni est désormais en déflation. Une situation que le pays n’avait pas connue depuis plus de 50 ans. Tout va bien on vous dit !

Les prix à la consommation en baisse en avril 2015

Les statistiques sur les prix à la consommation ne datent que de 1996 au Royaume-Uni mais les économistes sont formels : en extrapolant la croissance du pays plus durant le 20ème siècle c’est bien la première fois que le Royaume-Uni est en déflation. La dernière fois c’était après la deuxième guerre mondiale, en 1960.

Selon l’Office National des Statistiques en effet les prix à la consommation ont chuté de 0,1% en avril 2015 par rapport au même mois de 2014. C’est moins que le 0% de croissance prévu par les économistes. Maigre consolation, ils ont augmenté de 0,2% entre mars et avril 2015... mais les faits sont là : la déflation est là. Et ce n’est pas fini.

La guerre des prix en toile de fond et risque de bulle immobilière

Si les prix à la consommation ont chuté au Royaume-Uni c’est à cause de la guerre des prix que se mènent depuis des mois les enseignes de grande distribution dans le pays. De fait, si les analystes s’attendent à ce que les ventes aient augmenté de 4% entre avril 2014 et avril 2015, les prix ont chuté fortement : la nourriture a vu ses prix baisser de 3% (données annualisées) durant chacun des quatre premiers mois de 2015.

Pire : en faisant abstraction de ces données et des produits de consommation volatiles comme l’alcool, l’énergie ou encore le tabac (ce qui donne "l’inflation sous-jacente") le Royaume-Uni n’est pas au mieux de sa forme. Si l’inflation sous-jacente reste positive de 0,8% elle est au niveau le plus bas depuis... 2001.

Et en contrepartie il semblerait que le pays soit aux prises avec une bulle immobilière menaçante : les prix ont augmenté de 9,6% sur douze mois en mars 2015. Une augmentation qui accélère par rapport à février 2015 (7,4% sur un an).

A suivre dans Economie matin

Commentaire CE21 :

Après la victoire des conservateurs, David Cameron se trouve dans une situation pour le moins délicate. Il se doit d’organiser un référendum dont il ignore le résultat sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’UE face à des avis très partagés. Le déficit comme la dette ne sont pas encore maîtrisés et comme Paolo Garoscio vient de souligner dans son article, il existe un risque de déflation, avec une guerre des prix à la consommation et la menace d’une bulle immobilière.

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012