Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Janvier 2015> 2015 : L’UE et la zone euro au pied du mur ?

Janvier 2015

2015 : L’UE et la zone euro au pied du mur ?

janvier 2015


du 09/01/2015 par Jacques Martineau

Qui peut se permettre aujourd’hui d’affirmer que notre pays est encore maître de ses choix souverains, politiques et financiers, économiques et sociaux sur l’échiquier européen ou mondial ? On peut faire le même constat pour l’Union européenne. Sans réel poids politique extérieur, elle inquiète ses membres bien plus qu’elle ne les rassure.

Une Union toujours sans gouvernance…

Du traité de Maastricht (1992) à celui de Lisbonne (2009), en passant par la mise en place de l’euro (2002), l’échec du traité constitutionnel (2005), la crise mondiale de 2008 et le dernier traité budgétaire européen (2012), force est de constater que l’Union européenne présente pour beaucoup de pays aujourd’hui dans son fonctionnement plus d’inconvénients que d’avantages (…)

Au plan international, les décisions politiques du Conseil européen quand elles existent, sont plus que confuses. Le « chacun pour soi » officieux est de mise en général comme en Afrique et au Moyen Orient avec trop souvent un simple maquillage de présentation dans l’action (…)

Depuis 2012, le traité budgétaire européen (TSCG) a atteint ses limites insistant, encore et toujours, sur la rigueur et l’austérité. Imposé, il ne met pas en valeur les possibilités de relance de l’activité et de l’économie (…) Il correspond à une absence totale de gouvernance « intelligente ».

La priorité des priorités : l’activité et l’emploi

Selon les estimations d’Eurostat, le chômage rémunéré touche plus de 26 millions de personnes (10,1%) pour l’ensemble de l’Union dont 19,2 millions (11,6%) pour la zone euro (...)

Les quelques indices positifs, perçus pour le début de 2015, sont dus avant tout à la baisse du prix du pétrole et à la remontée du dollar US par rapport à l’euro, et à des taux d’emprunts très bas pour ne pas dire parfois négatifs en ne citant que ces facteurs. L’UE n’y est pour rien.

Faut-il encore répéter que « c’est l’activité qui crée de la richesse qui génère la croissance et non l’inverse ». Cela permet l’investissement et la création d’emploi (…) Ni la BCE de Mario Draghi, ni la BEI de Werner Hoyer ne sont indépendantes. Cette dernière est sensée mettre la première mise de fonds de 16 Md€ (5%) du plan d’investissement de Jean-Claude Juncker, prévu à hauteur de 315 Md€ ! Qui le finance ? Quand et comment ?

Une liste d’enjeux et de défis à relever…

Optimisation, évasion et fraude fiscale perturbent l’équilibre financier européen (…) Ce dumping fiscal entretenu par le lobbying des grandes banques et des grands groupes multinationaux, est révélateur d’une Union européenne sans gouvernance ! (…)

Un dumping social d’exception entretenu par la Commission et soutenu par le gouvernement allemand est lié aux travailleurs détachés. Un besoin d’inventaire et une remise à plat complète s’imposent (…) Le problème reste entier. C’est le préalable à la construction d’une nouvelle Europe.

L’UE devrait être une zone de libre échange, protégée du dumping économique, fiscal et social, avec le soutien d’une BCE indépendante (…) Pour les produits importés hors UE, un protectionnisme intelligent, partiel, choisi et temporaire, avec un principe de réciprocité pourrait voir le jour (…)

Lire la suite sur Economie matin

Commentaire CE21 :

Au moment où cet article a été écrit, la France n’était pas encore secouée par cette série de graves attentats qui provoque douleur et émotion. Economie matin nous avait sollicité auparavant pour faire une tribune sur L’UE et la zone euro à l’aube de l’année 2015. L’article de Jacques Martineau a été publié le 9 janvier. Nous avons pensé qu’il était peut-être utile de le répertorier et que vous puissiez le consulter dans d’autres circonstances…

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012