Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Décembre 2014> Valls les « sacrifices » vont durer encore plusieurs années

Décembre 2014

Valls les « sacrifices » vont durer encore plusieurs années

décembre 2014


du 29/12/2014 par Paolo Garoscio

Vous pensiez peut-être qu’en 2015 tout allait s’arranger, que la courbe du chômage allait s’inverser, que la crise était passée et tout le reste ? Si c’est le cas, vous allez être déçu, dans le cas contraire vous aviez vu juste ; et Manuel Valls l’annonce dans un entretien au quotidien espagnol El Mundo : le temps des sacrifices, pour les Français, est loin d’être révolu. Il continuera encore pendant « des années » selon le Premier ministre.

Rendre la France plus forte

Manuel Valls, à qui le journal El Mundo, dans un chauvinisme à l’espagnole, décerne le titre de « l’homme de l’année » (n’oublions pas que notre Premier ministre est né à Barcelone), a le mérite d’être clair et de détruire tous les espoirs des Français qui en ont marre de cette crise et de l’austérité du pays :

« Je ne veux pas dire aux Français que d’ici deux à trois ans nous en aurons fini avec les sacrifices ». Comprenez : non seulement les Français vont souffrir en 2015, mais également en 2016, 2017 et peut-être même après les prochaines présidentielles (…) Les Français ne sont pas sortis de l’auberge, en somme.

Croissance, emplois, hausse des salaires... tout ça arrivera (un jour)

La situation est-elle désespérée ? Sans doute. Mais le Premier ministre, lui, ne perd pas espoir et sait que les Français connaîtront à nouveau la croissance. Or, avec la croissance « il y aura bien sûr plus de travail et on pourra augmenter les salaires ». Lui, avec son patrimoine de 2 millions d’euros n’a pas à s’en faire...

Pour la France d’en bas, les « sans-dents », la question est différente : même quand la croissance sera là, il va falloir se sacrifier : « Si d’ici deux ou trois ans nous avons plus de croissance et si nous cessons nos efforts pour réduire la dépense publique, nous perdrons ce que nous aurons acquis ».

Mais pas d’inquiétude pour le gouvernement, les Français sont « en avance sur leurs dirigeants politiques, en ce qui concerne les réformes, les changements et leur disposition à l’effort »… Ils vont donc se sacrifier sans broncher !

A suivre sur Economie matin

Commentaire CE21 :

A deux jours des vœux du président de la République, un partage des rôles ? Une opération de communication, c’est ainsi que l’interview de Manuel Valls apparaît dans le journal espagnol conservateur « El Mundo » pour parler de « sacrifices » pour les Français sur fond d’un modèle européen discutable de rigueur et d’austérité qui a du « plomb dans l’aile ». Pour plaire à qui ? A Bruxelles, à la Chancelière allemande et à son ministre des finances ? Ou nous dire dans quelques années : « je vous l’avais déjà dit ». A moins que...

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012