Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Décembre 2014> La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

Décembre 2014

La confiance décroche chez les dirigeants de PME-ETI

décembre 2014


du 20/12/2014 par Marie-Cécile Renault

Le niveau atteint en décembre est le plus bas enregistré depuis novembre 2012, selon le baromètre de la banque Palatine.

Après les promesses du Pacte de responsabilité, l’absence de mesures concrètes pèse sur la confiance des entrepreneurs. L’indicateur de confiance de l’Observatoire de la Banque Palatine a ainsi perdu 15 points depuis janvier 2014. Sur l’ensemble de l’année, le niveau de confiance des PME-ETI pour leur propre activité est en moyenne de 70%, un chiffre supérieur à celui observé fin 2013, mais on observe une chute continue et rapide depuis le printemps 2014. Selon 53% d’entre eux, la situation actuelle est peu propice aux investissements.

Selon ce même baromètre réalisé par OpinionWay en partenariat avec Challenges, ils restent très pessimistes quant au contexte économique national. A 12%, la confiance en l’économie française est proche de son plus bas niveau historique. Il n’a plus jamais franchi la barre des 20% depuis le mois de mai 2014 et pour l’ensemble de l’année, la moyenne dépasse à peine 18% (…)

Une année plutôt positive en terme d’activité

Pourtant, l’année 2014 est jugée plutôt positive par les PME-ETI… 78% des dirigeants pensent maintenir voire augmenter leur chiffre d’affaires. On remarque que la part des dirigeants pensant augmenter leur chiffre d’affaires progresse sensiblement (+12%) au plus haut depuis février 2014.

Concernant l’emploi, 76% des PME-ETI envisagent de maintenir le nombre de leurs salariés et 24% envisagent de le faire évoluer. Parmi eux, 11% prévoient une hausse, contre 13% qui envisagent une diminution.

Les PME-ETI favorables à l’épargne salariale

Dans ce contexte, les PME-ETI se déclarent très favorables à l’épargne salariale : 85% des PME-ETI ont mis en place des systèmes permettant à leurs salariés de bénéficier d’un revenu supplémentaire sous forme de participation, d’intéressement, d’épargne salariale ou d’actionnariat salarié. Et près de sept dirigeants sur dix sont favorables à développer l’actionnariat salarié pour les entreprises non cotées comme l’a proposé Emmanuel Macron.

Ainsi, 78% des dirigeants de PME-ETI estiment que l’existence d’un dispositif d’épargne salariale dans une entreprise est profitable au climat social et 74% pensent que cela peut améliorer l’attractivité de l’entreprise en tant qu’employeur (…)

A suivre sur le Figaro.fr

Commentaire CE21 :

Un titre équivoque qui traduit l’inquiétude et masque l’espoir du contenu de l’article ! Si le pessimisme affiché des patrons des PME et des ETI est très important (> 80% d’entre eux) quant au contexte national, ils notent une année 2014 plus positive en terme d’activité que celle de 2013. Parallèlement, les Chefs d’entreprise ouvrent à nouveau la porte de l’épargne salariale. A vrai dire, ces tendances semblent aller dans le sens de la future loi du ministre de l’économie. Affaire à suivre…

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012