Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Décembre 2014> Trois scénarios du pire pour 2015 qui pourraient vous faire regretter (...)

Décembre 2014

Trois scénarios du pire pour 2015 qui pourraient vous faire regretter 2014

décembre 2014


du 18/12/2014 par Benoist Fechner

Et si la croissance molle de l’année 2014 n’était qu’un avant-goût de la crise à venir en 2015. L’Express passe en revue trois (improbables) scénarios du pire. De nombreuses voix s’élèvent pour faire de l’an prochain celui de tous les dangers sur le plan économique (…)

L’avenir pourrait nous rappeler très bientôt que, depuis plus de vingt-cinq ans, une grande crise économique et financière s’est déclenchée tous les sept ans", écrivait Jacques Attali au printemps dernier (…) L’arithmétique est implacable (…) Comme en chaque fin d’année, la banque d’investissement danoise (Saxo Bank) vient de publier une liste de dix hypothèses chocs, scénarios du risque (improbables, mais utiles à la réflexion) (…)

La Russie fait à nouveau défaut. L’économie du pays se dirigeait déjà vers la récession et le déficit courant avant même les sanctions, la chute de 25% des prix du pétrole et le conflit avec l’Ukraine (…) Les 400 milliards de dollars de réserves de change qui permettent à la Russie d’amortir pour l’instant le choc de cette crise, ne survivront pas à l’année 2015. Or un défaut Russe provoquerait une réaction en chaîne dont l’Europe et la France ne sortiraient pas indemnes.

Le Royaume-Uni claque la porte de l’Union européenne (…) Le deal implique la tenue d’un référendum sur le maintien du royaume au sein de l’Union européenne (…) Une hypothétique sortie du Royaume Uni, fragiliserait durablement l’Union. La contribution britannique au budget européen est l’une des plus importantes, mais surtout, ce retrait ouvrirait une porte bien difficile à refermer.

La Grèce, qui n’en finit plus de ployer sous le fardeau de sa dette, pourrait à plus modeste échelle cumuler le défaut de paiement à la Russe et la sortie de l’Union (et de la zone euro) à la mode anglaise.

Des hackers portent un coup fatal au e-commerce. On a observé ces dernières années une hausse significative des piratages contre de grandes organisations", explique en guise de hors d’oeuvre John Hardy, directeur de la stratégie devise au sein de la banque danoise. (…) Les sites de e-commerce, comme tous les autres, sont plus vulnérables que jamais aux attaques toujours plus sophistiquées des pirates. Or non seulement, à travers eux, les comptes bancaires de centaine de millions de clients sont potentiellement exposés, mais surtout, les plus gros sont côtés en bourse et sans être eux-mêmes piratés, ils pourraient pâtir d’un climat de confiance dégradé (…)

A suivre sur L’Express/Expansion

Commentaire CE21 :

Des scénarios du pire au grand jour. La Saxo Bank se livre à cet exercice avec excès comme chaque année pour sensibiliser au risque les « gros » investisseurs. L’exercice est délicat, mais virtuel. Quelle crédibilité doit-on lui accorder en tant que citoyen français ? Rien n’est évident.

Fin 2015, on trouvera toujours au milieu des 10 hypothèses chocs, un certain nombre d’entre elles avérées. Cependant, 3 faits concrets sont à retenir : la Russie en difficulté ; le Royaume-Uni à la porte de l’Union ; la Grèce en défaut, sortie de la zone euro et de l’Union. Mais à noter dans l’article que rien n’a été communiqué sur la situation réelle économique, la croissance atone et le risque de déflation en Europe.

Club Espace 21

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012