Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Octobre 2014> L’inquiétant cri d’alarme du chef d’Etat major des armées

Octobre 2014

L’inquiétant cri d’alarme du chef d’Etat major des armées

octobre 2014


du 21/10/2014 par Vincent Lamigeon

« Invité à l’Assemblée nationale par la commission de la défense, Pierre de Villiers les a averti qu’il n’y avait « plus de gras » et qu’on attaquait maintenant « aux muscles ». Il rappelle : « Nous payons le prix du sang. Nous attendons une légitime solidarité pour les coûts financiers. » C’est un véritable cri d’alarme qu’a adressé le chef d’état-major des armées (CEMA) Pierre de Villiers devant les députés de la commission de la défense de l’Assemblée nationale le 7 octobre, dont le compte-rendu vient seulement d’être publié.

Si le budget de 31,4 milliards d’euros en 2015 pour la défense a été confirmé dans le projet de loi de finances 2015, le CEMA affirme craindre « l’infiltration rampante, le grignotage progressif de nos ressources financières »… « J’ai besoin des ressources 2015 en temps et en heure, assure Pierre de Villiers. Il n’y a plus de gras dans nos armées, on attaque le muscle. C’est mon devoir de vous le dire »…

En savoir plus sur Challenges

Commentaire CE21 :

La Commission de Bruxelles, préoccupée par le budget de la France, avec le déficit et la dette, influe indirectement sur les choix impératifs qui conditionnent notre défense. Nos Chefs militaires doivent parler, à l’occasion de leur audition par les commissions parlementaires de la Défense. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de publier sur le blog, l’éditorial de l’ASAF.

JM

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012