Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ARTICLES DE PRESSE > Octobre 2020> Macron : couvre-feu à partir de 21h pendant au moins 4 semaines en IDF et (...)

Octobre 2020

Macron : couvre-feu à partir de 21h pendant au moins 4 semaines en IDF et huit métropoles

octobre 2020


Du 15/10/2020 par Maxime Recoquillé pour L’EXPRESS

Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne et la région Ile-de-France sont concernées par un couvre-feu de 21h à 6h du matin.

Comme un goût de printemps en plein automne. Emmanuel Macron a pris de nouvelles mesures drastiques face à la propagation du Covid-19 sur le territoire. Le président de la République a annoncé la mise en place d’un couvre-feu dès samedi et pendant au moins quatre semaines, en Ile-de-France ainsi que dans huit métropoles pour nombre d’entre elles situées en zone d’alerte maximale : Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne. Soit 19 millions de personnes concernées. Si le Parlement l’autorise, cette mesure pourrait être étendue jusqu’au 1er décembre.

Concrètement, la circulation sur la voie publique sera interdite dans ces zones entre 21h et 6h du matin. Sauf exceptions, notamment liées au travail. Il s’agit "de mesures plus strictes pour reprendre le contrôle", a déclaré le président lors d’un entretien télévisé, jugeant la seconde vague de Covid-19 "préoccupante". "Nous n’avons pas de lits (de réanimation) cachés, nous n’avons pas de réserve". Pour autant, a rassuré Emmanuel Macron, il serait "disproportionné de reconfiner". Ce couvre-feu sert à "protéger les autres, parfois nous-même" car "freiner le virus, c’est protéger ma santé", a insisté le chef de l’Etat. Cette mesure a été "pertinente" en Guyane, a-t-il insisté.

Amende à 135 euros mais pas de restriction de déplacement

Face aux Français, Macron a fait de la pédagogie, en expliquant qu’il fallait "réduire les contacts privés, les moments de relâchement avec des gens qui ne sont pas de notre cellule familiale", comme cela a été fait en Mayenne et en Guadeloupe, avec succès. Actuellement, il y a environ 20 000 cas par jour et l’objectif est de revenir entre "3000 et 5000" cas par jour, pour maîtriser l’épidémie. Le taux d’occupation des lits en réanimation se situe à 32%.

Il n’y aura pas de restriction de déplacement en journée et les transports circuleront normalement, a précisé le président de la République. Pour autant, toute personne qui ne respecterait pas ce couvre-feu est passible d’une amende de 135 euros, 1500 euros en cas de récidive.

A noter, enfin, que l’Etat d’urgence sanitaire fait son retour à partir de samedi minuit sur l’ensemble du territoire national. Le gouvernement a rétabli par décret cette mesure qui avait pris fin cet été, quand le Covid s’était calmé.

à suivre dans l’EXPRESS

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012