Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > ARTICLES DE PRESSE > Juillet 2020> Coronavirus : masques obligatoires en France, pas de compromis sur le plan (...)

Juillet 2020

Coronavirus : masques obligatoires en France, pas de compromis sur le plan de relance de l’UE

juillet 2020


Du 20/07/20 avec AFP pour Le Figaro

LE POINT SUR LA SITUATION - Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Plus de 600.000 morts dans le monde

La pandémie du coronavirus a tué plus de 600.000 personnes dans le monde depuis sa découverte en Chine en décembre, dont plus de 200.000 en Europe et 160.000 en Amérique latine, selon un bilan réalisé par l’AFP.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de contaminations confirmées (140.474 décès pour 3,76 millions de cas). Viennent ensuite le Brésil (79.488 morts), le Royaume-Uni (45.273), le Mexique (39.184) et l’Italie (35.042). Mais en proportion de la population, c’est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (846 morts par million d’habitants), devant le Royaume-Uni (667).

Répartition des cas dans le monde

Le nombre de décès liés au Covid-19 a doublé en un peu plus de deux mois. Plus de 100.000 nouveaux morts ont été enregistrés en 21 jours, depuis le 28 juin.

Toujours pas de compromis pour le plan de relance de l’UE

D’intenses tractations étaient toujours en cours dans la nuit de dimanche à lundi entre Européens pour tenter de parvenir à un compromis sur un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros. Du montant global du plan à l’équilibre entre prêts et dons, en passant par le contrôle des fonds versés ou un mécanisme liant les subventions au respect de l’Etat de droit dans les pays bénéficiaires, les points de dissension persistent.

Les deux camps restent sur leurs positions. D’un côté, les Pays-Bas et leurs alliés dits « frugaux »(Danemark, Suède et Autriche, ainsi que la Finlande), qui préfèrent les prêts aux subventions et qui prônent une diminution du volume global du plan ; de l’autre le reste du bloc avec Paris et Berlin en tête qui refusent d’obtenir un compromis « au prix de l’ambition européenne ». Les discussions doivent reprendre lundi après-midi. De sources concordantes, le président du Conseil européen, Charles Michel, médiateur du sommet, devrait proposer de revoir à la baisse la part de subventions dans le plan de relance à 750 milliards d’euros : 390 milliards, contre 500 milliards dans la proposition initiale. Le reste serait constitué de prêts.

Trump : la maladie « va disparaître »

Alors que le nombre d’infections au coronavirus flambe aux États-Unis, Donald Trump a défendu ses propos selon lesquels la maladie finirait par « disparaître », en se disant opposé à l’idée d’imposer le port du masque au niveau national.

« J’aurai raison au final. Vous savez, j’ai dit : ’’ça va disparaître’’. Je le dirai encore », a déclaré le président américain.

à suivre dans le Figaro

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012