Un espace de communication... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, l’avis des lecteurs, c’est au quotidien..., la “Lettre” mensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Septembre 2019> Brexit : Boris Johnson perd un vote crucial, des élections anticipées (...)

Septembre 2019

Brexit : Boris Johnson perd un vote crucial, des élections anticipées probables

septembre 2019


Du 04/09/2019 avec AFP pour 20 Minutes.fr

ROYAUME-UNI Le Parlement britannique va pouvoir déposer un texte pour empêcher une sortie sans accord au 31 octobre, ce qui devrait conduire le Premier ministre à demander des élections législatives le 14 octobre

Rebondissement dans l’interminable feuilleton du Brexit. A l’issue d’un débat animé, les députés de l’opposition et des élus conservateurs rebelles hostiles à un « no deal » ont remporté un vote crucial mardi soir, par 328 voix contre 301. En reprenant le contrôle de l’agenda législatif, les députés vont pouvoir, ce mercredi, empêcher le Premier ministre britannique Boris Johnson de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord au 31 octobre, et demander un report du Brexit au 31 janvier.

Mais Boris Johnson avait prévenu qu’il n’accepterait « sous aucune circonstance » de demander à Bruxelles un nouveau report. Il devrait donc logiquement déposer mercredi une motion pour organiser des élections législatives anticipées le 14 octobre. Cette motion, qui sera soumise au vote des députés mercredi, devra recueillir les deux tiers des voix.

« Nous n’aurons pas le choix »

Les élus de l’opposition ont été rejoints par 21 Tories opposés à un "no deal" –dont Nicholas Soames, le petit-fils de Winston Churchill, ou l’ex-ministre des Finances Philip Hammond– qui ont soutenu la motion. Les rebelles seront expulsés du parti comme l’avait promis Boris Johnson.

Le Premier ministre a pris la parole après le vote. Selon lui, si le Parlement met sa menace à exécution mercredi, « cela sera synonyme d’un nouveau report et d’une grande confusion, et c’est l’Union européenne qui décidera combien de temps on restera ». Il l’a assuré : « Je ne veux pas d’une élection [anticipée], les électeurs n’en veulent pas. Mais nous devrons faire un choix. »

à suivre dans 20 Minutes.fr

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012