Meilleurs voeux pour 2019... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est mensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Décembre 2018> Bourse : les marchés financiers en forte baisse en 2018

Décembre 2018

Bourse : les marchés financiers en forte baisse en 2018

décembre 2018


Du 26/12/2018 pour Le Point.fr

Malgré une croissance mondiale à 3,7 % cette année, les Bourses ont connu de fortes baisses depuis le 1er janvier, notamment en décembre.

Ambiance morose pour les marchés financiers en cette fin d’année. Après une bonne année 2017, la plupart des indices terminent 2018 en baisse, notent Les Échos . Depuis le 1er janvier, le CAC 40 a perdu environ 13 % et l’Euro Stoxx 50 plus de 15 %. La situation n’est guère meilleure hors Europe, puisque le Nasdaq baisse de 10 % en un an, quand le DowJones perd près de 12 %. Le Nikkei, lui, a perdu 11 % depuis le début de l’année.

La Bourse de Wall Street connaît sa pire année depuis dix ans et la crise de 2008. L’année a pourtant été marquée par une forte croissance au niveau mondial, à 3,7 %. Mais la guerre commerciale lancée par les États-Unis contre la Chine a exacerbé les inquiétudes sur l’économie chinoise et renforcé l’incertitude qui pesait sur les marchés.

À l’instar de Wall Street, qui affichait de bons résultats jusqu’à l’été avant de plonger, les marchés financiers ont été marqués par les récents rebondissements politiques et économiques aux États-Unis. Le shutdown, résultant de l’absence d’accord sur le budget américain au Congrès, Trump voulant à tout prix y faire voter les crédits pour construire son mur à la frontière avec le Mexique, est en partie responsable de ce revirement. D’autant qu’il pourrait durer jusqu’à début janvier avant un déblocage.

Pire semaine depuis 2008

Les relations tendues du président américain avec la Banque fédérale (Fed) ne contribuent pas à arranger les choses. Celle-ci a relevé ses taux d’intérêts, et continuera de le faire en 2019, pour tenter de freiner la croissance exacerbée de l’économie américaine. Une décision qui n’est pas du goût de Donald Trump, qui a affirmé sur Twitter que « le seul problème de notre économie, c’est la Fed ».

À la veille de Noël, alors que Wall Street avait déjà terminé la semaine précédente avec sa pire baisse depuis 2008, le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, a tenté de rassurer les investisseurs en annonçant avoir réuni les patrons de six grandes banques, assurant ne pas avoir de problème de liquidités. Une déclaration prise pour un signe de nervosité qui a finalement eu l’effet inverse, provoquant lundi 24 décembre une nouvelle baisse de Wall Street. Dans le même temps, le Nikkei perdait également 5 % lundi, avant de rouvrir à la hausse ce mercredi.

à suivre dans Le Point.fr

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012