Meilleurs voeux pour 2019... Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est mensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Décembre 2018> Airbus sous le coup d’une procédure judiciaire lancée par les États-Unis

Décembre 2018

Airbus sous le coup d’une procédure judiciaire lancée par les États-Unis

décembre 2018


Du 22/12/2018 avec AFP pour LA TRIBUNE

Le titre de l’avionneur européen était en recul ce jeudi à la Bourse de Paris de plus de 5% en début d’après-midi après avoir dévissé de plus de 9% en fin de matinée à la suite des révélations du journal "Le Monde" selon lesquelles le parquet américain a ouvert une procédure judiciaire contre le groupe pour des irrégularités sur des transactions.

Airbus chute en Bourse. Le titre de l’avionneur européen était en recul ce jeudi à la Bourse de Paris de plus de 5% en début d’après-midi après avoir dévissé de plus de 9% en fin de matinée à la suite des révélations du journal "Le Monde" selon lesquelles le parquet américain a ouvert une procédure judiciaire contre le groupe pour des irrégularités sur des transactions.

"L’entreprise est sous le coup d’une nouvelle procédure judiciaire lancée, cette fois, par le parquet américain, le redouté Department of Justice (DoJ), bras armé des États-Unis dans la poursuite, sur leur territoire et à l’étranger, des entreprises soupçonnées de pratiques inappropriées", écrit "Le Monde" dans son édition de vendredi.

Enquêtes en France et au Royaume-Uni

Cette enquête s’ajoute à celles du Parquet national financier (PNF) en France et du Serious Fraud Office (SFO) en Grande-Bretagne pour des irrégularités sur des transactions, des faits qu’Airbus a lui-même dénoncés en 2016 aux autorités judiciaires britanniques et françaises. Le constructeur aéronautique européen fait l’objet d’enquêtes anticorruption à Londres et à Paris, sur sa façon de recourir à des intermédiaires pour ses ventes d’avions commerciaux pour une fraude présumée lors d’un contrat d’avions de combat Eurofighter.

Dans une déclaration, Airbus a rappelé avoir précédemment révélé que les autorités américaines avaient demandé des informations sur le dossier. "Ici aussi, Airbus coopère avec les autorités américaines en étroite coordination avec le SFO (Serious Fraud Office, britannique) et le PNF (Parquet national financier, français)", a-t-il ajouté. L’avionneur européen a indiqué coopérer avec les autorités américaines.

Selon Le Monde, "le DoJ a attendu plusieurs mois avant de prévenir le groupe aéronautique européen des investigations engagées officiellement fin 2017" et "l’annonce ne lui a été faite qu’à la fin de cet été".

à suivre dans LA TRIBUNE

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012