Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Octobre 2018> Brexit : « Les citoyens ne sont pas des pions dans la négociation (...)

Octobre 2018

Brexit : « Les citoyens ne sont pas des pions dans la négociation »

octobre 2018


Repris le 18/10/2018, propos recueillis par Nicolas Chapuis pour Le Monde

Réunion des six ministres de l’intérieur invités à Lyon dans le cadre du G6 (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Pologne), lundi 8 et mardi 9 octobre.

Sajid Javid, le home secretary britannique, a répondu aux questions du Monde sur la sécurité, l’immigration et les conséquences du Brexit.

Quelle est la conclusion de ces deux jours de discussion en matière de sécurité ?

Nous travaillons de manière très proche, avec efficacité. Nous avions besoin de passer en revue les principales menaces, comme le terrorisme, le crime organisé ou les actions hostiles de la part d’Etats extérieurs. Le message de ce G6 est que nous voulons poursuivre ce travail, même quand la Grande-Bretagne aura quitté l’Union européenne.

Quel est, selon vous, le niveau de la menace terroriste ?

Il est toujours élevé. En Grande-Bretagne, en 2017, nous avons eu cinq attaques terroristes, ce qui n’était jamais arrivé. Depuis avril, les services de contre-terrorisme ont déjoué dix-sept attaques potentielles. Cela vous montre l’étendue de la menace.

En cas d’absence d’accord sur le Brexit, y a-t-il un risque sur la sécurité ?

En matière de sécurité, nous avons proposé un traité complet, entre l’UE et le Royaume-Uni, pour continuer à coopérer de la même façon qu’aujourd’hui. Il y a clairement beaucoup de choses à discuter, mais la sécurité devrait faire partie des sujets inconditionnels. Les autres ministres de l’intérieur savent que la contribution du Royaume-Uni à la sécurité de l’Europe est absolument vitale. Imaginez qu’il y ait une attaque terroriste dans un pays et que ça aurait pu être empêché par les services britanniques, comment pourraient-ils justifier ça devant les citoyens ? (...)

à suivre dans Le Monde

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012