Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est mensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Septembre 2018> En 2019, 6 milliards d’euros d’impôts en moins

Septembre 2018

En 2019, 6 milliards d’euros d’impôts en moins

septembre 2018


Du 23/09/2018 par Remy Dessarts pour Le JDD

Les mesures annoncées avant l’élection d’Emmanuel Macron sur la fiscalité des ménages seront inscrites dans le budget présenté lundi.

Les ménages seront les grands ­gagnants du projet de loi de finances 2019, présenté lundi à Bercy par Bruno Le Maire et Gérald ­Darmanin. Au total, ils bénéficieront de 6 milliards d’euros de réductions d’impôts, comme l’a indiqué samedi le site des Échos. "C’est la plus forte baisse depuis la loi Tepa mise en place par Nicolas Sarkozy pour défiscaliser les heures supplémentaires", insiste-t-on à Matignon. "C’est une injection forte de cash en direction des ménages", renchérit-on à Bercy. Le ton est donné. Le gouvernement veut clairement profiter de cette annonce budgétaire pour diffuser un message positif aux Français et rompre avec le climat négatif qui s’est installé cet été. Comment l’exécutif parvient-il au chiffre de 6 milliards ? Habilement, il additionne et soustrait l’impact des différentes dispositions fiscales déjà connues.

Coup de pouce accordé à 300.000 petits retraités

Le plus gros de la baisse s’explique par l’effet en année pleine de deux pierres angulaires de la politique économique d’Emmanuel Macron : d’une part, la baisse de la taxe d’habitation (–3,8 milliards) ; d’autre part, la suppression des cotisations sociales sur les salaires, corrigée de la hausse de la CSG (–4 milliards). Ce dernier chiffre prend en compte le coup de pouce accordé in extremis à 300.000 petits retraités qui en seront exonérés. À cela s’ajoutent 300 millions d’euros de baisse résultant de l’instauration de la "flat tax" sur les gains des produits d’épargne et au minimum 600 millions d’euros de gain pour les salariés qui feront des heures supplémentaires exonérées de cotisations à partir du 1er janvier. Une mesure annoncée par Édouard Philippe dans le JDD du 26 août.

En contrepartie de ces bonnes nouvelles, certaines taxes vont être augmentées en 2019. Les fumeurs qui roulent en diesel seront en première ligne. Les taxes énergétiques rapporteront 1,9 milliard de plus à l’État. Et le tabac sera à nouveau mis à contribution pour un montant de 400 millions d’euros. À noter que les entreprises auront également leur part de mesures favorables : la poursuite de la baisse de l’impôt sur les sociétés leur rapportera 2 milliards d’euros et la bascule du CICE en baisse de charges se traduira par un gain de trésorerie, estimé par Bercy à 20 milliards d’euros.

à suivre dans le JDD

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012