Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Juin 2018> Singapour : Kim Jong Un s’engage vers une "dénucléarisation complète de la (...)

Juin 2018

Singapour : Kim Jong Un s’engage vers une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne"

juin 2018


Du 12/06/2018 par Claire Tervé pour Huffington Post

Pour sa part, "le président Trump s’est engagé à fournir des garanties de sécurité" à la Corée du Nord.

SINGAPOUR - Donald Trump et Kim Jong Un ont affiché leur entente pour "tourner la page du passé" mardi 12 juin, lors d’un sommet historique qui a abouti à la signature d’un document commun dans lequel le dirigeant nord-coréen s’engage pour une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".

Interrogé sur cette dénucléarisation, enjeu majeur après des décennies de tensions autour des ambitions atomiques de la Corée du Nord, le président américain a assuré que ce "processus" pourrait désormais commencer "très rapidement". Pour leur part, les États-Unis garantiront la sécurité de la Corée du Nord. "Le président Trump s’est engagé à fournir des garanties de sécurité" à la Corée du Nord, dit le texte.

Mais la formulation de la déclaration commune reste assez vague en termes de calendrier. La dénucléarisation "prend beaucoup de temps scientifiquement", a expliqué Donald Trump en conférence de presse. "J’ai lu que ça pouvait prendre 15 ans mais celui qui a écrit ça se trompe, c’est plus rapide. Il y a un point de non retour, si on arrive à 20% de dénucléarisation on ne peut pas revenir en arrière", a-t-il ajouté. "Nous allons le faire le plus vite possible". Les sanctions contre la Corée du Nord, toujours en place pour l’instant, "seront levées quand nous seront sûrs que rien ne pourra se passer", a-t-il assuré.

Surtout, la déclaration ne précise pas que la dénucléarisation doit être "vérifiable et irréversible", comme le réclamaient les États-Unis avant le sommet de Singapour, ce qui risque d’apparaître comme un recul de la part de Donald Trump. Interrogé sur l’absence de cette mention, Donald Trump a expliqué que ce critère n’avait pas été inclus dans le texte "faute de temps". "Je ne suis là qu’un seul jour. Le processus va maintenant se dérouler. Je serais d’ailleurs surpris qu’il n’ait pas déjà commencé".

Sur la question du financement, Donald Trump a indiqué que les États-Unis n’aideront pas la Corée du Nord dans son processus de dénucléarisation. "Le Japon, la Corée du Sud et leurs voisins le feront", a-t-il dit.

Un "engagement ferme et inébranlable"

"Kim Jong Un a réaffirmé son engagement ferme et inébranlable en faveur d’une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne", est-il écrit dans ce texte, que les deux hommes s’engagent à mettre en oeuvre "dans sa totalité" et "très rapidement".

En conférence de presse, Donald Trump a évoqué des discussions "honnêtes, directes et productives" avec Kim, et affirmé que le leader nord-coréen s’était engagé à détruire un site de tests de missiles. Kim Jong Un "veut faire ce qui est juste", a-t-il dit, précisant avoir abordé la question des droits de l’Homme.

Donald Trump a par ailleurs déclaré qu’il mettrait fin, à terme, aux exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud, décrits comme "très provocateurs" à l’égard de la Corée du Nord.

à suivre dans Huffington Post

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012