Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Croissance mondiale : l’OCDE reste optimiste pour 2018

ÉDITORIAL

Croissance mondiale : l’OCDE reste optimiste pour 2018

Encore faudra-t-il savoir en profiter ?

novembre 2017


A en croire les plus optimistes, 2018 sera une bonne année pour l’économie et peut-être pour l’emploi. Les indicateurs 2017 et les prévisions sur la situation au niveau mondial et européen sont favorables. La France, pour l’instant par rebond se trouve dans les pas de ses voisins. Prévoir un taux de croissance dans la moyenne européenne est possible, le réaliser est peut être plus délicat. Les déficits voisins des 3% tolérés sont encore trop élevés. Mais notre « talon d’Achille » demeure avant tout notre balance commerciale extérieure. Là notre déficit ne cesse de s’accroître.

L’OCDE fait par ailleurs chaque année le point en mars pour des prévisions à moyen terme. Profitons pour l’instant de ses prévisions de croissance à court terme sans inflation qui nous laissent penser qu’en 2018, a priori, nous pourrons encore profiter de cette embellie. Qu’en sera-t-il pour l’emploi ?

Club Espace 21

De la part de l’OCDE

Perspectives de l’économie mondiale 2017-2018 : croissance sans inflation


La phase actuelle de croissance mondiale est suffisamment partagée pour perdurer en 2018.

Si l’impulsion budgétaire promise aux Etats-Unis reste floue, la dépréciation du dollar et un resserrement monétaire moins rapide qu’attendu constitueront des relais de croissance. Les économies émergentes font preuve de résistance, à commencer par la Chine. C’est davantage l’absence d’inflation qui interroge.

Croissance sans inflation : une question entière ? – source : Bourse Direct


Notre scénario macroéconomique pour 2017-18 est proche de celui présenté en juin : la croissance devrait perdurer à l’échelle mondiale.

L’orientation des enquêtes de conjoncture est plutôt positive dans l’ensemble des zones et des secteurs. Pour la première fois depuis 10 ans, les 62 économies pour lesquelles nous établissons des prévisions verront leur PIB progresser cette année.

Evolution de la croissance du PIB mondial en volume pour 2018 – source : OCDE


Nous révisons en revanche à la baisse les anticipations d’inflation, et en conséquence, les hypothèses de change et de taux d’intérêt.

  • Même si la progression des prix et des salaires peut être freinée par des phénomènes temporaires, dans l’immédiat, la faiblesse de l’inflation aux Etats-Unis annonce une hausse des taux directeurs américains beaucoup plus timorée qu’escompté. La "normalisation" de la politique monétaire laisse place à un attentisme généralisé, y compris au sein d’économies gagnées par des signes de surchauffe.

Une baisse continue du dollar envisagée pour 2018 – source : Investor’s Corner


  • En dépit de cet attentisme, la dépréciation du taux de change effectif du dollar se prolongera

    La baisse du dollar offrira un nouveau soutien à la croissance des Etats-Unis. L’observation vaut pour le Royaume-Uni, même si la dépréciation de la livre sera insuffisante pour éviter un ralentissement de l’activité. Ce dernier, et surtout, l’appréciation de sa monnaie, pèseront sur la zone euro. Cependant, l’investissement et l’emploi étant sur une trajectoire positive, la croissance de la zone euro se maintiendra au-dessus de son potentiel. La France se rapproche de la trajectoire européenne.

L’OCDE

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012