Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > PROPOS DE PRESSE > Janvier 2017> Les temps forts attendus de 2017

Janvier 2017

Les temps forts attendus de 2017

janvier 2017


Du 01/01/2017 pour Le Monde

Les élections présidentielle, législatives et sénatoriales domineront l’actualité française. Dans le reste du monde, l’investiture de Donald Trump marquera le début de 2017.

Lutte contre le terrorisme, élection présidentielle américaine, « Brexit », vagues migratoires, catastrophes naturelles, conflits au Moyen-Orient… L’année 2016 a été marquée par une actualité très forte sur le plan national et international.

Les douze mois à venir s’annoncent aussi riches en événements. En France, on attend notamment les élections présidentielle et législatives avant l’été, mais aussi le retour sur Terre de Thomas Pesquet, parti six mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS), ou le championnat du monde de handball à Paris. Hors de nos frontières, on assistera entre autres à l’arrivée au pouvoir de Donald Trump aux Etats-Unis, à des élections en Allemagne, au Rwanda ou en Iran et… à une éclipse totale de soleil en Amérique du Nord.

En France

Primaire de la gauche. De janvier à septembre, le calendrier politique français sera rythmé par plusieurs scrutins, à commencer par la primaire de la gauche les 22 et 29 janvier. L’enjeu : rassembler la gauche. Conscient que sa candidature ne le permettrait pas, François Hollande a renoncé début décembre à se présenter. Sept candidats sont sur la ligne de départ mais seul l’un d’entre eux participera au premier tour de l’élection présidentielle.

Présidentielle. Le 23 avril et le 7 mai, les Français sont appelés aux urnes pour élire le successeur de François Hollande. Une quinzaine de candidats pourraient participer au premier tour. Parmi eux figureront notamment le candidat des Républicains, François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite ; Jean-Luc Mélenchon, sous les couleurs de son mouvement La France insoumise ; Yannick Jadot pour Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ; Emmanuel Macron pour le mouvement En Marche ! ; Marine Le Pen pour le Front national (FN)

Législatives. Les 11 et 18 juin, place aux élections législatives. L’enjeu pour le président de la République tout juste élu sera d’obtenir la majorité à l’Assemblée nationale afin de pouvoir faire voter les textes de loi. Par ailleurs, le premier ministre est généralement nommé en fonction de la majorité qui se dégage à l’Assemblée nationale, même si cette décision appartient au chef de l’Etat. L’Assemblée sortante est composée de 313 députés de la majorité présidentielle, 230 de la Droite parlementaire, onze d’EELV, neuf du Front de gauche et deux du FN.

Sénatoriales. Les électeurs auront ensuite un peu de répit jusqu’au 24 septembre, date des élections sénatoriales qui permettront de renouveler la moitié des sièges, soit 170 sénateurs sur 348. Ici aussi, si la majorité du Sénat est de la même couleur politique que le président et son premier ministre, il sera plus facile pour eux de faire voter des textes de loi. La chambre haute sortante est à droite.

En Europe

Brexit. En 2017, le calendrier britannique sera rythmé par la mise en place du Brexit, censé durer deux ans. Le déclenchement de l’article 50 du traité de Lisbonne qui ouvre les négociations de rupture avec l’Union européenne (UE) devrait intervenir avant la fin du mois de mars. La première ministre britannique, Theresa May, aura alors l’obligation de dévoiler ses intentions quant au Brexit. Du côté de l’UE, dès le début du processus, les Vingt-Sept, au sein du Conseil européen, devront s’entendre sur une position commune. Lorsque Bruxelles et Londres seront parvenus à un accord, celui-ci devra encore être avalisé par ce Conseil, le Parlement européen et le Parlement britannique.

Législatives allemandes. En septembre 2017, Angela Merkel, réélue à la tête de la CDU, briguera un quatrième mandat de chancelière. En 2016, entre les agressions sexuelles pendant la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne et Hambourg, les quatre attaques perpétrées en Bavière et dans le Bade-Wurtemberg en juillet, et l’attentat sur un marché de Noël de Berlin en décembre, l’image protectrice de Mme Merkel s’est écornée. La chancelière entend baser sa campagne des législatives sur une ligne directrice : la stabilité qu’elle incarne, notamment au travers de sa longévité et de sa lutte contre le populisme.

Législatives aux Pays-Bas. Les prochaines élections législatives néerlandaises seront organisées en mars 2017. A l’issue du renouvellement des 150 sièges de la Chambre des représentants, un nouveau gouvernement devra être constitué. Le dirigeant d’extrême droite, Geert Wilders, promet, s’il est élu, d’organiser la sortie de son pays de l’UE.

60 ans du traité de Rome. Le 25 mars, l’Europe célébrera les 60 ans du traité de Rome, qui dans son préambule aspirait à établir « une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens ». Six décennies plus tard, l’UE est secouée par une importante crise identitaire et politique.

Le journal offre aussi une perspective et un regard sur le reste de l’actualité dans le monde, en sciences, en sport et en culture (Pour y accéder, cliquez ci-dessous).

à suivre dans Le Monde

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012