Avec " Actualité et Propos de presse" , l’information, c’est au quotidien..., la “Lettre” est bimensuelle...
Accueil du site > ÉDITORIAL> Baisse du chômage, un « léger mieux » à savoir nuancer...

ÉDITORIAL

Baisse du chômage, un « léger mieux » à savoir nuancer...

Paolo Garoscio (Economie Matin) attire notre attention sur l’interprétation des chiffres…

décembre 2016


L’inversion de la courbe du chômage est un objectif attendu plus que jamais à l’ordre du jour. L’interprétation des résultats est toujours sujet à contestation. Les derniers chiffres communiqués par la Dares et Pôle emploi confirment une embellie tant espérée par le gouvernement. Si le taux de chômage en métropole se retrouve à 9,7%, le nombre de demandeurs d’emplois baisse de 0,3% en octobre suite à une baisse préalable en septembre de 1,9% pour les chômeurs sans emploi de catégorie A.

Evolution du chômage catégorie A en France métropolitaine (oct. 2015 – oct. 2016) – source : ministère du travail - AFP


Si leur nombre, en catégorie A, a baissé effectivement sur un an, Paolo Garoscio (Economie Matin) attire notre attention sur l’interprétation hâtive des chiffres pour comprendre qu’il ne s’agit que d’un « léger mieux » à savoir prendre avec précaution et à nuancer…

Club Espace 21


Newsletter

Avec la courtoisie d’Economie matin


La baisse de 2,8% de catégorie A en un an, n’est peut-être qu’un trompe l’œil…


Alors que François Hollande n’a pas encore déclaré officiellement ses intentions pour la Présidentielle 2017, Pôle Emploi vient conforter une possible candidature du Président sortant avec la publication, jeudi 26 novembre 2016, des chiffres du chômage d’octobre 2016. Le gouvernement se vante immédiatement d’un baisse de 0,3 % du nombre de chômeurs de catégorie A, soit 11 700 personnes, en un mois.

En analysant les chiffres de plus près on remarque que la situation est bien moins rose que ne le laisse penser le communiqué de presse du ministère du Travail…

Chômage en octobre 2016 : qu’est-ce qui baisse, qu’est-ce qui augmente ?

Le ministère du Travail ne manque pas de mettre en avant des chiffres plutôt positifs : le nombre de chômeurs de catégorie A (sans aucun emploi) a baissé de 11 700 en octobre 2016 faisant donc chuter le nombre total de chômeurs en France à 3,479 millions. Les seuls chômeurs de catégorie A pour qui le nombre est en hausse sont les 50 ans et plus (+0,4 %) et le gouvernement ne manque pas de signaler une forte baisse (-1,5%) du chômage chez les moins de 25 ans, entre septembre et octobre 2016.

Même en prenant les catégories principales, A, B et C, le nombre de chômeurs en France baisse de 0,4 % sur un mois, à 5,461 millions d’inscrits.

C’est donc une bonne nouvelle pour le gouvernement : l’inversion de la courbe du chômage est bien là. Le chômage baisse, la France est sauvée, le Président peut se représenter en toute sérénité.

Et si on regardait la situation depuis un an ?

Le chômage, en France, est donc en baisse en octobre 2016 par rapport à septembre 2016. Personne ne peut nier que ce soit une bonne nouvelle. Mais d’un mois sur l’autre, ce n’est pas très parlant… et si on regardait la situation par rapport à octobre 2015 ?

D’un coup… les nombres sont beaucoup moins positifs. Certes, il y a une baisse de 2,8 % des inscrits en catégorie A, soit 101 300 personnes de moins qui pointent à Pôle Emploi mais… c’est la seule donnée négative.

Quand on regarde l’évolution des catégories A, B et C sur un an, le nombre d’inscrits augmente de 0,4 % selon les chiffres publiés le 24 novembre 2016. Et ce n’est pas fini.

Le nombre d’inscrits en catégorie D explose, boosté par le plan de formations du gouvernement, à +16,7 % sur un an. Quant au nombre d’inscrits en catégorie E, les chômeurs ayant un emploi qui ne sont pas tenus d’en chercher (notamment car ils bénéficient d’un contrat aidé), il augmente de 4,2 % sur un an.

Toutes les catégories sont donc en hausse entre octobre 2015 et octobre 2016… et le nombre d’inscrits à Pôle Emploi sur un an augmente de 87 700. Très précisément, lorsqu’on compare et que l’on additionne les chômeurs toutes catégories confondues on trouve : 6,1272 millions en octobre 2015 et 6,2149 millions en octobre 2016 soit 87 700 personnes de plus inscrites à Pôle Emploi. En éliminant la catégorie E, puisque les chômeurs qui y sont inscrits ont un emploi, on tombe sur 70 500 chômeurs de plus entre octobre 2015 et octobre 2016.

Paolo Garoscio

Cet article a été publié le 25 novembre dernier dans Economie matin

Retour
Contact / Plan du site / Mentions légales    © P.RO COM - 2012